Mise à jour le 18 October,19 à 9 h 27 min
Sauti Ya Congo > Nos actualités > Le CNRJ-RDC appelle les autorités tant civiles que militaires à traduire en justice les éléments militaires FARDC qui se sont ingérés dans le déguerpissent

Uvira : Trois journalistes arrêtés dans l’attaque d’une radio par l’ANR

Publié le : 14 October,15 à 16 h 52 min

uvira

Kinshasa, le 14 Octobre 2015 – Un groupe d’agents des services des renseignements militaires communément appelés « Bureau 2 » ont pris d’assaut, mardi 13 octobre 2015 vers 14 heures, les installations de la « Radio Le Messager du Peuple », station privée émettant à Uvira, ville située à 128 Km de Bukavu, chef-lieu de la province du Sud-Kivu (Est de la RDC). Au moins trois personnes, dont deux journalistes congolais et un technicien burundais ont été brutalement arrêtés dans cette attaque. Il s’agit de : Manzambi Mupenge et Lucien Kanana,deux journalistes congolais ainsi qu’un certain Egide, non autrement identifié, technicien  de la Radio Publique Africaine (RPA), station émettant au Burundi en mission de travail à Uvira, tous ont été acheminés manu militari dans les locaux de ce service des renseignements militaires où ils sont séquestrés.

Selon les informations recoupées par JED, les services congolais reprochent à la « Radio Le Messager du Peuple » de diffuser régulièrement un magazine politique enregistré à Bujumbura et  intitulé « Humura Burundi » (ce qui signifie en langue Kirundi : Burundi soit tranquille), produit par la Radio Publique Africaine, principale radio burundaise interdite de diffusion, depuis le 27 avril 2015, par les autorités burundaises dans la foulée des tensions politiques électorales que connait ce pays.

Interrogé par JED sur les relations existantes entre ce média congolais et la radio burundaise, Mutere Kifara, directeur de la Radio Le Messager du Peuple, a déclaré : « Notre média a signé un contrat de partenariat avec la Radio Publique Africaine pour la diffusion de son magazine politique « « Humura Burundi ». La Radio Le Messager du Peuple est aussi captée au Burundi. Cette émission était diffusée sous les ondes de notre radio tous les jours à partir de 19 heures. Le mercredi 7 octobre 2015, j’ai reçu un appel téléphonique émis par un agent de l’Agence Nationale des Renseignements qui voulait savoir les heures de diffusion de ce magazine.  Le lendemain quelques minutes avant la diffusion de cette émission, le signal d’émission de notre média était brouillé. Nous avons été contraints de cesser de diffuser cette émission le vendredi (le 9 octobre 2015, ndlr) après avoir rencontré un officier de la police qui nous a dit que les autorités locales étaient contre la diffusion de cette émission burundaise à partir d’Uvira ».

Journaliste en danger (JED) condamne vigoureusement cette attaque injustifiée des services de sécurité contre un média et exige la libération de trois journalistes arrêtés  arbitrairement sur leur lieu de travail par des personnes qui n’ont ni mandat, ni qualité pour sanctionner le contenu d’une émission radio.

Pour tout contact :

Journaliste en Danger (JED)

374, avenue Colonel Mondjiba, complexe Utexafrica, galerie Saint Pierre, Commune de Ngaliema

Kinshasa/RD Congo

Téléphone : +(243) 99 99 96 353, +(243) 81 99 96 353

jedkin@jed-afrique.org

www.jed-afrique.org

Tags : , , , , , ,

A lire aussi

Publié le : 14 March,16 à 12 h 48 min

RDC : JED exige la libération d’un journaliste détenu à l’auditorat militaire de Rutshuru

Publié le : 31 July,17 à 9 h 26 min

RDC : Toute interdiction et répression d’une manifestation pacifique est une atteinte aux droits fondamentaux

Publié le : 22 April,16 à 14 h 58 min

RDC : Voici en dix points le Mémo de l’AETA remis à Edem Kodjo !

CONTACTEZ-NOUS

Courriel: sautiyacongo@gmail.com
Skype: sautiyacongo
Facebook: Sautiyacongo
Twitter: Sautiyacongo







Sauti ya Congo | Design By Le mak | Instagram