Newsletters | Instagram | Dernière mise à jour le 20/05/2019
Logo sauti ya congo

Selon le Bureau des Nations Unies pour les droits de l’homme, des rapports crédibles indiquent qu’au moins 890 personnes ont été tuées dans des violences à l’ouest de la RDC à la mi-décembre

Publié le : 17 January, 2019 à 12 h 22 min

GENEVE (16 janvier 2019) – Le Bureau des Nations Unies pour les droits de l’homme a annoncé mercredi que, selon des allégations de sources crédibles, au moins 890 personnes auraient été tuées entre le 16 et le 18 décembre dans quatre villages du territoire de Yumbi, dans la province de Mai-Ndombe, à l’ouest de la République Démocratique du Congo, dans ce qui semble avoir été des affrontements entre les communautés Banunu et Batende.

Bien que les rapports indiquent qu’au moins 82 personnes ont également été blessées dans les attaques, le nombre réel de victimes devrait être plus élevé. Quelque 465 maisons et bâtiments ont été incendiés ou pillés, dont deux écoles primaires, un centre de santé, un poste de santé, un marché et le bureau de la Commission électorale nationale indépendante (CENI). La majorité de la population des villages touchés aurait été déplacée, y compris 16 000 personnes environ qui se sont réfugiées en traversant le fleuve Congo pour se rendre en République du Congo. Le Bureau des Nations Unies pour les droits de l’homme a ouvert une enquête sur ces informations alarmantes. Les autorités judiciaires nationales ont également ouvert une enquête.

Cliquez ici pour continuer

Articles Récents