Mise à jour le 23 August,19 à 11 h 07 min

Réaction du PPRD au rapport de Human Rights Watch

Publié le : 23 October,15 à 11 h 30 min

201510afr_drc_protestors_0

La Voix des Sans Voix pour les Droits de l’Homme (VSV) est vivement préoccupée par la persistance, en République Démocratique du Congo (RDCongo), de la mauvaise perception, par certaines autorités publiques et responsables des partis politiques au pouvoir, du travail des Organisations nationales et internationales des droits de l’homme. Cette mauvaise perception se caractérisant souvent par  la tenue des propos peu élégants et frisant parfois le mépris et le dénigrement à l’égard des ONGs des droits de l’homme prouvent à suffisance une fois de plus, combien le chemin à parcourir est encore long pour la RDCongo en matière de respect des droits humains.

Le dernier cas en date est le Communiqué du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD) rendu public le 17 Octobre 2015  signé par le Secrétaire Général Adjoint, Madame Micheline KULUMBA.  Dans ledit communiqué, le PPRD s’en est pris à Human Right Watch pour avoir publié, le 06 Octobre 2015, le rapport « RDCongo : Les autorités impliquées dans une attaque contre des manifestants. Répression accrue à l’encontre des opposants politiques ». Dans ce rapport combien objectif et professionnel fait sur base des éléments fiables récoltés et documentés sur terrain en sus de l’observation du rassemblement public attaqué organisé le 15 Septembre 2015, par l’opposition politique en RDCongo, Human Right Watch a dénoncé l’implication de hauts responsables de la sécurité et du parti au pouvoir dans l’attaque des manifestants pacifiques par  des assaillants armés des gourdins et bâtons en bois et ce, en violation du droit aux manifestations  publiques pacifiques reconnu à tous les rdcongolais.

Curieusement, en lieu et place de tirer des leçons positives de ce rapport en vue de mettre fin à l’instrumentalisation des jeunes, fussent-ils des pratiquants d’arts martiaux les uns contre les autres lors des manifestations publiques et de mettre également un terme aux  pratiques barbares et antidémocratiques foulant au pied le respect des libertés publiques garanties à toutes les rdcongolaises et à tous les rdcongolais par la Constitution de la RDCongo ainsi que les instruments régionaux et internationaux relatifs aux droits humains, le PPRD s’est dérobé de ses responsabilités en s’attaquant à Human Right Watch. Le PPRD prétend dans son communiqué  que le rapport de Human Right Watch  contient des allégations graves et qu’il est basé sur un ramassis des témoignages…avant d’en appeler à Human Right Watch de respecter les institutions de la RDCongo.

Pour la VSV, le PPRD et les autorités rdcongolaises doivent se concentrer sur le respect strict des droits et libertés publiques afin d’aider la RDCongo d’aller de l’avant  et de figurer sur la liste des Etats respectueux de leurs engagements en la matière. Le cas de perturbation et autres attaques des manifestations publiques de l’opposition  par des jeunes pratiquant les arts martiaux instrumentalisés par certaines autorités sont fréquents depuis les élections de 2006 et 2011.  Certains responsables du PPRD et des jeunes instrumentalisés à souhait qui avaient été, en son temps, cités pour leur implication dans les attaques similaires à celles du 15 septembre 2015 à la place Sainte Thérèse de Ndjili demeurent impunis jusqu’à ce jour.

En définitive, la VSV, tout en soutenant le rapport de Human Right Watch du 06 Octobre 2015, demande aux autorités de la RDCongo et au nouveau Secrétaire Général du PPRD de :

  • S’investir pour le respect strict de tous les droits humains et de toutes les libertés publiques en vue de contribuer à la consolidation effective de la démocratie en RDCongo ;
  • Intervenir pour que les auteurs, commanditaires et exécutants des attaques contre les manifestations publiques pacifiques répondent, cette fois-ci de leurs actes devant la justice ;
  • Respecter le travail des ONGs nationales et internationales des droits de l’homme dont l’appui et l’accompagnement en matière de promotion et défense des droits humains sont indispensables à l’Etat rdcongolais pour l’amélioration de la situation sur terrain et le développement démocratique en RDCongo;
  • Considérer le rapport de Human Right Watch comme fondé, objectif et professionnel et de l’utiliser comme source fiable d’informations pour toutes fins utiles.

Fait à Kinshasa, le 23 Octobre 2015

Tags : , , , , , , ,

A lire aussi

Publié le : 27 February,19 à 11 h 30 min

RDC : Félix Tshisekedi promet la libération prochaine de « tous les prisonniers politiques »

Publié le : 3 December,15 à 8 h 52 min

Une station de radio attaquée et incendiée par des rebelles dans le Nord-Kivu

Publié le : 16 May,18 à 19 h 33 min

RDC : HRW invite le pouvoir à combattre les Kidnappings et meurtres dans le parc des Virunga !

CONTACTEZ-NOUS

Courriel: sautiyacongo@gmail.com
Skype: sautiyacongo
Facebook: Sautiyacongo
Twitter: Sautiyacongo







Sauti ya Congo | Design By Le mak | Instagram