Newsletters | Instagram | Dernière mise à jour le 21/05/2019
Logo sauti ya congo

RDCongo : révéler les noms des auteurs d’atrocités au Kivu

Publié le : 12 December, 2018 à 12 h 49 min

«On moment même où je vous parle, on est en train de partir dans le tiroir d’un bureau à New York. Il a été écrit à l’issue d’une enquête professionnelle et rigoureuse sur les crimes de guerre et les violations des droits humains perpétrés au Congo. Cette enquête nomme explicitement les victimes, les lieux, les dates  mais élude les auteurs.  Ce rapport du projet Cartographie établi par le Haut-Commissariat des Nations Unies aux Droits de l’homme, 617 crimes de guerre et crimes contre l’humanité et peut-être même crimes de génocide ». Dr. Mukwege ce 10 décembre dans le discours de réception du Prix Nobel de la paix et qui se rappelait en lumière le «Rapport Mapping». De quoi s’agit-il exactement?

Suite à la découverte de trois fosses communes à Mambassa dans l’est du RDC jusqu’à la fin de 2005, j’ai été impliqué dans l’exercice de la «cartographie» (inventaire, cartographie) spécialistes sur les droits de l’homme pour les inventeurs des violations plus les droits de l’homme et du droit international humanitaire sur le territoire du RDC entre mars 1993 et ​​juin 2003. This exercice is a debouché on the Report Mapping révélé par le Dr. Mukwege dans son discours. Ce rapport de plus de 550 pages comprend une description des incidents violés survenus sur le territoire du RDC pendant ces dix années et ainsi pendant les conflits qui ont ensanglanté ce pays. Chacun de ces incidents suggère la possibilité de graves violations des droits de l’homme ou du droit international humanitaire ont été commises. En complément d’une analyse très sévère de la justice militaire congolaise, nous avons identifié les éléments qui pourraient être traités de manière transitoire.

Cliquez ici pour continuer

Articles Récents