Newsletters | Instagram | Dernière mise à jour le 21/05/2019
Logo sauti ya congo

RDC : Yumbi, village fantôme après les affrontements entre Batende et Banunu

Publié le : 28 January, 2019 à 20 h 30 min

Aucune présence d’un animal domestique, même pas de cris d’oiseaux et les hommes se font rares dans les rues du village Yumbi. C’est ce visage fantôme que présente, vendredi 25 janvier, cette partie de la province du Maï-Ndombe. Un village décimé par les affrontements entre deux ethnies : Batende et Banunu. Le bilan est lourd selon le Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l’homme : 890 morts entre les 16 et 18 décembre 2018 pour les quatre villages du territoire de Yumbi. Mais l’administrateur du territoire intérimaire parle de plus de 500 morts.

Des écoles et des maisons sont détruites. 465 selon les chiffres des Nations unies. Certaines affichent des stigmates d’incendies. Dans le lot, les bureaux de la commission électorale Nationale Indépendante (CENI). A la suite de cette insécurité, la Commission électorale avait décidé de reporter les scrutins des législatives nationales et provinciales au mois de mars prochain, pour cette cité.

« Il y a eu une agression brutale. On a tué des gens et on a brûlé les maisons, avec des gens à l’intérieur », raconte Donald Boleli, l’un des rescapés de Yumbi.

Les causes de ces conflits sont notamment foncières et politiques, rapportait en décembre 2018 la société civile. Le décès du chef coutumier des Banunu à Kinshasa serait à l’origine. Son corps, ramené à Yumbi, a été enterré à côté de la tombe de son père. Les Batende ont protesté, estimant qu’il ne devrait pas être enterré sur leurs terres.

Cliquez ici pour continuer

Articles Récents