Mise à jour le 12 October,19 à 9 h 04 min
Sauti Ya Congo > Nos actualités > Combat de gladiateurs entre les populations riveraines et les gestionnaires du complexe la Garamba

RDC : Voici les recommandations des ONG aux membres du Conseil de Sécurité de l’ONU !

Publié le : 14 November,16 à 14 h 20 min

(Kinshasa le 12 novembre 2016) – Les cinq organisations prient le Conseil de Sécurité des Nations Unies de faire pression sur la Majorité Présidentielle et le Rassemblement des forces politiques et sociales pour qu’ensemble avec la société civile, ils parviennent à un large consensus sur la gestion du pays après le 19 décembre 2016 et sur un calendrier électoral contraignant pour l’organisation des élections, principalement présidentielle, avant fin 2017.

Recommandations spécifiques

Ces organisations recommandent au Conseil de Sécurité de demander :

  1. Au Président Joseph Kabila :

– De faire libérer les prisonniers politiques et d’opinion et cesser les poursuites à caractère politique afin de décrisper le climat politique et recréer la confiance nécessaire à la conclusion d’un large consensus sur la gestion d’après le 19 décembre 2016 et sur le calendrier électoral contraignant des élections;

– De promulguer les lois portant respectivement les modalités pratiques de l’exercice de la liberté de manifestation et l’accès à l’information ;

– De faire respecter les articles 14 et 15 de la Constitution, ainsi que de toutes les dispositions des instruments juridiques internationaux et régionaux favorables aux femmes, aux jeunes et aux personnes vivant  avec handicap ;

  1. Au Gouvernement :

De lever la mesure de suspension des manifestations et réunions publiques et rétablir le signal de RFI et mettre fin au brouillage de Radio Okapi ;

– D’assurer l’indépendance de la justice et faire juger les auteurs des violations graves des droits de l’homme ;

– De respecter le plan de décaissement du financement destiné à la CENI pour l’organisation  effective des élections ;

Pour conclure, ces organisations estiment que la situation politique, sécuritaire, sociale et des droits de l’homme en RDC est très préoccupante.

« La solution à la crise politique actuelle passe exclusivement par l’adoption par la Majorité présidentielle, l’opposition et la société civile d’un large consensus sur la gestion d’après le 19 décembre et d’un calendrier électoral contraignant pour organiser l’élection présidentielle couplée aux législatives nationales avant la fin de l’année 2017 », ont – t – elles fait observer.

Aussi, prient – t elles le Conseil de Sécurité, d’infliger des sanctions individuelles et ciblées contre les acteurs qui s’érigeraient en obstacle à la conclusion dudit consensus et au développement démocratique en RDC.

Ci – joint le Memo : http://www.sautiyacongo.org/wp-content/uploads/2016/11/Mémo-ONG-RDC-au-CS-NU.pdf

Les organisations signataires :

Association Congolaise pour l’Accès à la Justice (ACAJ), Me Georges Kapiamba, Président

Cadre des Femmes pour la Concertation (CAFCO), Mme Rose Mutombo, Présidente

Lutte pour le Changement (LUCHA), Bienvenu Matumo, Membre

Nouvelle Société Civile du Congo (NSCC), M. Jonas Tshiombela, Président

Voix de Sans Voix (VSV), M. Rostin Manketa

A lire aussi

Publié le : 29 July,19 à 9 h 31 min

Ituri: la commission judiciaire d’enquête sur les atrocités  de Djugu mise en place par Bamanisa déjà opérationnelle

CONTACTEZ-NOUS

Courriel: sautiyacongo@gmail.com
Skype: sautiyacongo
Facebook: Sautiyacongo
Twitter: Sautiyacongo







Sauti ya Congo | Design By Le mak | Instagram