Mise à jour le 14 October,20 à 16 h 18 min
Sauti Ya Congo > Non classé > Pas de levée de sanctions ciblées contre les hauts responsables Congolais impliqués dans les violations graves des droits humains sans garantie de justice [Communiqué conjoint]

RDC : Violences au Kasaï, LUCHA dénonce l’incapacité des autorités à mener une enquête crédible y compris sur le meurtre de Sharp et Catalan

Publié le : 23 May,17 à 20 h 11 min

Kinshasa, le 23 mai 2017 – La Lutte pour le changement (LUCHA) vient de rendre publique sa déclaration relative aux violences dans la région du Kasaï. Cette dernière porte sur la démonstration de l’incapacité des autorités congolaises à mener une enquête crédible (y compris sur le meurtre de Michael Sharp et Zaida Catalan), ainsi qu’au rôle troublant de la MONUSCO.

L’annonce samedi dernier par l’Auditorat militaire supérieur de la clôture de ses “enquêtes” sur les exécutions sommaires présumées de Mwanza-Lomba et le meurtre des deux membres du groupe d’experts de l’ONU a laissé s’évanouir tout espoir que les autorités Congolaises pouvaient être prises au sérieux. Nous expliquons pourquoi. Les procès annoncés pour bientôt ne seront que d’autres simulacres de justice, comme on l’a trop vu hélas en RDC.

Les révélations du New-York Times ce dimanche sur des enregistrements impliquant un député national, promu ministre entre-temps, ne font que discréditer davantage les autorités et la justice congolaise, qui ont attendu ces révélations pour faire semblant de s’intéresser à la question. En même temps, la mort du chef Kamuena Nsapu et le rôle du ministre de l’intérieur de l’époque, Evariste Boshab, ne semblent pas les préoccuper. 

La LUCHA demande la mise en place d’une Commission d’Enquête internationale lors de la prochaine session du Conseil des Droits de l’Homme, prévue à Genève en Suisse le mois prochain. Les autorités Congolaises ne devraient pas s’y opposer, à moins d’avoir à se reprocher, auquel cas la “Communauté internationale” doit prendre ses responsabilités. 

La LUCHA exige du Conseil de Sécurité qu’il veille à la mise en œuvre du mandat qu’il a donné à la MONUSCO, en particulier en ce qui concerne la protection effective des civils sinon qu’elle la retire simplement de la RDC, car inutile. 

La LUCHA demande enfin au Secrétaire Général de l’ONU de remplacer son Représentant Spécial Maman Sidikou, dont l’incompétence, la complaisance et le manque de leadership sont entrain d’épuiser le peu de foi que les Congolais avaient encore en la MONUSCO, en cette période pourtant si critique pour notre pays

SYC

A lire aussi

Publié le : 11 November,16 à 16 h 27 min

RDC : Les congolais demandent la fin de la crise politique [Mémo au Conseil de Sécurité de l’ONU]

Publié le : 2 November,16 à 14 h 07 min

RDC : « La mesure du Gouvernement provincial de la ville de Kinshasa est liberticide », ASADHO

Publié le : 18 May,18 à 19 h 15 min

RDC : Amnesty international préoccupée par le climat d’intimidation et de répression pré-électoral !

CONTACTEZ-NOUS

Courriel: sautiyacongo@gmail.com
Skype: sautiyacongo
Facebook: Sautiyacongo
Twitter: Sautiyacongo







Sauti ya Congo | Design By Le mak | Instagram