Newsletters | Instagram | Dernière mise à jour le 25/04/2019
Logo sauti ya congo

RDC : Tshisekedi va-t-il relancer l’affaire Chebeya à Dakar ?

Publié le : 28 March, 2019 à 6 h 30 min

Cela fait maintenant plus de cinq ans que le major de la police congolaise est réfugié au Sénégal, en attente d’un procès et d’un jugement. Paul Mwilambwe est le témoin capital de l’un des meurtres les plus médiatiques de République démocratique du Congo (RDC) : celui du célèbre défenseur des droits de l’homme de la Voix dans sans voix (VSV), Floribert Chebeya, en juin 2010. Le jour du double meurtre de Floribert Chebeya et de son chauffeur, Fidèle Bazana, Paul Mwilambwe était en charge de la sécurité du bureau du Général John Numbi, le chef de la police congolaise. Et il affirme avoir tout vu.

Après les faits, le policier avait pris la fuite dans un pays d’Afrique, où il avait dénoncé devant le cinéaste Thierry Michel l’implication de John Numbi dans l’assassinat et la disparition de Chebeya et Bazana. Devant l’émotion internationale provoquée par l’affaire, John Numbi avait été suspendu et huit policiers, dont Paul Mwilambwe, inculpés. Après un procès émaillé de nombreuses irrégularités, cinq policiers sont finalement condamnés, dont quatre à la peine de mort et un à perpétuité. Paul Mwilambwe réussit à prendre la fuite et se réfugie au Sénégal.

Cliquez ici pour continuer

Articles Récents