Mise à jour le 14 October,20 à 16 h 18 min
Sauti Ya Congo > Non classé > Pas de levée de sanctions ciblées contre les hauts responsables Congolais impliqués dans les violations graves des droits humains sans garantie de justice [Communiqué conjoint]

RDC : Poursuite de mobilisation, la Lucha invite les forces de l’ordre et les manifestants à s’abstenir de tout acte de violence

Publié le : 20 September,16 à 11 h 09 min

Dans un communiqué officiel, la Lutte pour le Changement (Lucha) appelle les congolais à rester mobilisés en manifestant encore ce mardi 20 septembre 2016 et les jours suivants, jusqu’à obtenir la convocation de l’élection présidentielle et l’annonce de sa tenue à une date permettant l’alternance dans les délais constitutionnels. Elle invite instamment les forces de l’ordre et les manifestants à s’abstenir de tout acte de violence. La classe politique, la CENI et la communauté internationale devraient comprendre une fois pour toutes que le Peuple ne les laissera pas violer sa constitution, et en définitive sa souveraine volonté d’avoir la démocratie et l’alternance régulière au pouvoir. Ci-dessous, l’intégralité du communiqué :

RDC, 19 septembre : le ton donné, la mobilisation se poursuit !

COMMUNIQUE DE PRESSE N° LUCHA/02716

(Kinshasa, 19 septembre 2016) – Le mouvement citoyen Lutte pour le Changement(LUCHA) tient à présenter ses sincères condoléances aux familles des compatriotes tués à Kinshasa lors de la manifestation pacifique pour demander la convocation du scrutin pour l’élection du Président de la République, conformément à la Constitution.

La Lucha remercie et félicite le peuple congolais qui s’est mobilisé massivement dans tous les coins de la République et même dans la diaspora, pour exiger le respect de sa constitution ! Le peuple a démontré, s’il le fallait encore, sa détermination à défendre sa constitution et à obtenir l’alternance politique à l’expiration du second et dernier mandat du Président Joseph Kabila le 19 décembre 2016.

La Lucha déplore les nombreuses morts à Kinshasa, parmi les manifestants mais aussi parmi les éléments de la police nationale. Nous condamnons tous les actes de violence contre les personnes et les biens, les arrestations arbitraires et les agressions notamment à l’encontre des journalistes, des leaders politiques et de la société civile. Nous exigeons la libération de toutes les personnes arrêtées irrégulièrement à Kinshasa, Kisangani, Kindu, Lubumbashi et partout ailleurs, et la mise à la disposition de la justice de ceux qui seraient soupçonnés de quelque infraction à la loi, y compris les membres des forces de l’ordre, pour des procès rapides, impartiaux et équitables.

La Lucha invite la classe politique, la CENI et la “communauté internationale, à comprendre une fois pour toutes que le Peuple ne les laissera pas violer sa constitution, et en définitive sa souveraine volonté d’avoir la démocratie et l’alternance régulière au pouvoir. Alors que le “dialogue politique” doit se conclure à Kinshasa, ils doivent tirer les conséquences de la mobilisation populaire de ce 19 septembre, et soutenir les solutions pratiques permettant de tenir l’élection présidentielle dans les délais constitutionnels, comme celle proposée par la Lucha de combiner l’enrôlement des électeurs avec l’élection présidentielle. La Lucha reste disposée à apporter sa contribution pour que la CENI mette en œuvre cette solution aussi simple que réaliste pour sauver la Nation.

Sans cela, il est à craindre que les violences se poursuivent et s’aggravent dans le pays, avec leurs dégâts humains et matériels pourtant évitables.

La Lucha tient pour premiers responsables la classe politique congolaise, spécialement le President Kabila et la majorité au pouvoir, ainsi que la “communauté internationale” qui n’arrive toujours pas à etre proactive et à soutenir les solutions pratiques formulées par les citoyens congolais pour avoir l’alternance dans les délais, ce qui reste toujours possible à ce jour.

Pour terminer, la Lucha appelle les congolais à rester mobilisés en manifestant encore ce mardi 20 septembre 2016 et les jours suivants, jusqu’à obtenir la convocation de l’élection présidentielle et l’annonce de sa tenue à une date permettant l’alternance dans les délais constitutionnels. La Lucha invite instamment les forces de l’ordre et les manifestants à s’abstenir de tout acte de violence.

SYC

A lire aussi

Publié le : 29 March,19 à 6 h 09 min

RDC : les agents de l’Etat responsables des exécutions extrajudiciaires de 36 personnes le mois passé (BCNUDH)

Publié le : 19 August,17 à 11 h 09 min

A la tête de la SADC, l’Afrique du Sud doit réaffirmer son engagement envers les droits humains

Publié le : 6 July,17 à 15 h 30 min

RDC : Plaidoyer pour l’amélioration des conditions de vies des détenus et leur prise en charge médicale à Maniema

CONTACTEZ-NOUS

Courriel: sautiyacongo@gmail.com
Skype: sautiyacongo
Facebook: Sautiyacongo
Twitter: Sautiyacongo







Sauti ya Congo | Design By Le mak | Instagram