Mise à jour le 14 October,20 à 16 h 18 min
Sauti Ya Congo > Non classé > Pas de levée de sanctions ciblées contre les hauts responsables Congolais impliqués dans les violations graves des droits humains sans garantie de justice [Communiqué conjoint]

RDC : Pax Dei dénonce le monnayage autour des opérations de révision du fichier électoral en Ituri

Publié le : 22 March,17 à 14 h 42 min

(Bunia, le 22 mars 2017) – L’Organisation Non Gouvernementale Pax Dei salue le lancement par la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) des opérations de révision du fichier électoral dans la province de l’Ituri après le succès du processus notamment dans l’ancienne province de l’Equateur démembrée et dans les Kivus.

Elle constate jusque-là une faible participation de la population iturienne dans l’enrôlement des électeurs en dépit de la sensibilisation faite par la CENI et d’autres autorités locales. Ce qui a pour conséquence notamment une faible adhésion des femmes par rapport aux hommes.

A la suite des recherches et analyses de cette situation, Pax Dei a pu identifier les causes de cette faiblesse de cette manière :

  1. Par rapport à l’enrôlement des nouveaux majeurs : La procédure des agents de la CENI consistant à exiger aux nouveaux majeurs les cartes pour élève ou un témoignage du chef de son quartier résidentiel, par exemple, tend à motiver ces autorités locales et les établissements scolaires à marchander la délivrance des cartes et/ou les témoignages au profit des jeunes.
  1. Par rapport à l’accès au bureau d’enrôlement : Certains policiers commis à la sécurité des bureaux d’enrôlement s’évertuent à monnayer l’accès dans ces bureaux. Par conséquent, ceux qui ont de quoi donner quelques choses aux policiers ont accès facile alors que ceux qui n’en ont pas passent presque toute une journée d’attendre. Fait qui décourage nombreux.
  1. L’incertitude d’organisation d’une élection en 2017: Une autre catégorie de potentiels électeurs se demande si cette opération va réellement aboutir à aux élections annoncées en décembre de l’année encours. Et ce, au regard de tous ces désordres et confusions des hommes politiques congolais qui n’arrivent pas à se mettre d’accord afin de passer à l’application de l’Accord de la Saint Sylvestre.

Face à cette situation, Pax Dei, en étroite collaboration avec ses points focaux, s’est lancé dans l’organisation des ateliers de sensibilisation sur l’appropriation par la population de l’Ituri du processus de révision du fichier électoral. Lesquelles activités bénéficient de l’implication des autorités locales.

Pax Dei recommande à toutes les autorités politico-administratives et surtout les élus du peuple ainsi que la société civile à s’impliquer davantage, chacun à son niveau, pour la réussite de cette opération de révision du fichier électoral en Ituri.

Aux autorités policières et militaires, Pax Dei plaide pour l’ouverture des enquêtes afin de détecter les cas d’abus afin d’ouvrir des dossiers judiciaires pour que les auteurs des actes décriés écopent des sanctions exemplaires.

Aux autorités administratives locales, Pax Dei recommande la mise en place d’un mécanisme souple et efficace devant faciliter l’enrôlement des nouveaux majeurs ayant besoin des témoignages  pour prétendre  à l’enrôlement afin d’obtenir leurs cartes d’électeurs.

SYC

A lire aussi

Publié le : 8 April,19 à 10 h 38 min

COMMUNIQUE DE PRESSE N° 001/SOLORN/Septembre/2017

Publié le : 28 April,16 à 16 h 09 min

RDC : ACAJ exige la libération de personnes détenues arbitrairement par l’ANR

CONTACTEZ-NOUS

Courriel: sautiyacongo@gmail.com
Skype: sautiyacongo
Facebook: Sautiyacongo
Twitter: Sautiyacongo







Sauti ya Congo | Design By Le mak | Instagram