Mise à jour le 12 December,19 à 10 h 33 min
Sauti Ya Congo > Nos actualités > DECLARATION DES ORGANISATIONS DE LA PROMOTION ET DEFENSE DES DROITS DE L’HOMME DU KASAI ORIENTAL, A L’OCCASION DU 71 eme ANNIVERSAIRE DE LA DECLARATION DE DROIT DE L’HOMME.

RDC : On libère à Kinshasa et on emprisonne au Katanga, l’IRDH s’inquiète !

Publié le : 2 September,16 à 10 h 40 min

(Kinshasa, le 2 septembre 2016) – L’Institut de Recherche en Droits Humains (IRDH) s’inquiète de ce qui paraît être un changement de tactique du Gouvernement de libérer des prisonniers politiques et d’opinion à Kinshasa et d’en emprisonner d’autres au Katanga. En effet, le Tribunal de Grande Instance de Lubumbashi a condamné 12 membres du Rassemblement de l’opposition politique, à des peines allant de 6 mois à 7 ans de prison, pour avoir participé à une manifestation politique, le lundi 29 août 2016. Et, il en a acquitté six.

Cependant, le Bourgmestre de la Commune de la Kenya est condamné à cinq ans de prison, pour « rébellion », quand lui-même prétend qu’il demandait à la police de laisser les manifestants se réunir à l’intérieur de leur directoire, conformément à la lettre du Maire de la ville de Lubumbashi.

Au cours de l’audience, les inculpés qui ont récusé les juges et exigé qu’ils soient assistés par des avocats de leurs choix. Le Tribunal n’a accédé à leur demande et les condamnés aux peines suivantes :

  1. Madame Tshola Kanday Aniece, condamnée à 6 mois de prison ;
  2. Zongwe Kiluba, condamné à 2 ans de prison ;
  3. Lyonde Mateso Patrick, Bourgmestre de la Commune de Kenya, condamné à 5 ans de prison. Il est membre du Front Social des Indépendants Républicains (FSIR) dirigé par Monsieur Cherubin Okende qui a annoncé le samedi 27 août 2016, la démission de la famille politique du Président Kabila (Majorité Présidentielle).
  4. Kasongo Kabamba Denis, Membre de l’UDPS, condamné à 5 ans de prison ;
  5. Tshiswaka Mbuyi Christian, membre de l’UDPS, condamné à 5 ans de prison ;
  6. Nkuba Mukinayi, membre de l’UDPS, condamné à 5 ans de prison ;
  7. Mukupa Denis, condamné à 5 ans de prison ;
  8. Kasongo Mwamba André (Rasta), condamné à 5 ans de prison ;
  9. Kayembe Kisimba Elie, condamné à 5 ans de prison ;
  10. Mpoyi Milenda, condamné à 5 ans de prison.
  11. Mukanda Salumu, membre de l’UDPS, condamné à 7 ans de prison ;
  12. Irung Kongal Pitchou, condamné à 7 ans de prison ;

Il convient de signaler, parmi les manifestants du 29 août 2016, la présence d’un mineur d’âge répondant au nom de Mbuliya Kanda qui n’est pas encore présenté devant le juge.

Le 30 août 2016, le Professeur Huit Mulongo Bampeta, ancien Directeur de Cabinet de l’ancien Gouverneur de la Province du Katanga, Moïse Katumbi a été condamné, par le Tribunal Militaire de Garnison de Lubumbashi, à 3 ans de prison.

Les chercheurs du Projet d’Application des Droits Civils et Politiques (PAD-CIPO) de l’IRDH s’inquiètent de ce qui paraît être un changement de tactique du Gouvernement de libérer des prisonniers politiques et d’opinion à Kinshasa et d’en emprisonner d’autres au Katanga.

De ce fait, ils en appellent au Facilitateur du dialogue politique, au groupe de diplomates qui le soutiennent ainsi qu’aux partis politiques d’exiger la fin des arrestations des manifestants politiques.

SYC

A lire aussi

Publié le : 6 December,15 à 16 h 47 min

Au commandant de l’opération Sokola 1 : « la rigueur évitera des morts de plus à Mukoko »

Publié le : 10 March,19 à 13 h 15 min

Le karaté comme thérapie pour des Congolaises victimes de violences

CONTACTEZ-NOUS

Courriel: sautiyacongo@gmail.com
Skype: sautiyacongo
Facebook: Sautiyacongo
Twitter: Sautiyacongo







Sauti ya Congo | Design By Le mak | Instagram