Newsletters | Instagram | Dernière mise à jour le 22/07/2019
Logo sauti ya congo

RDC : OLPA condamne fermement l’interpellation arbitraire d’un journaliste à Butembo

Publié le : 22 February, 2016 à 16 h 08 min

(Kinshasa, le 15 février 2016) – L’Observatoire de la Liberté de la Presse en Afrique (OLPA), organisation indépendante de défense et de promotion de la liberté de presse, condamne fermement l’interpellation de Mastaki Mundere Safari, journaliste à la radio Soleil, station communautaire émettant à Butembo, ville située à 300 kms de Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu, à l’Est de la République démocratique du Congo (RDC).

Le journaliste a été interpellé, le 11 février 2016, à 11 heures (heure locale) au siège de sa radio par un groupe de quatre agents dont deux en tenue civile et deux autres en tenue des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC), se réclamant de l’Agence Nationale des Renseignements (ANR/Butembo).

Ils ont embarqué le journaliste dans une voiture de couleur bleue et l’ont conduit au bureau local de l’ANR/Butembo, où ses pièces d’identité et carte de service ont été confisquées avant d’être auditionné pendant deux heures par un officier de police judiciaire.

L’ANR/Butembo accusait Mastaki Mundere Safari d’ « offense à la personne du Chef de l’Etat » pour avoir invité, au cours de son émission intitulée « Evyotukalo lako » (traduction : ce que nous vivons) diffusée le 11 février 2016 à 8 heures, des représentants locaux des partis politiques qui ont débattu sur l’état des routes et l’insécurité dans la ville de Butembo, et sur l’arrivée du gouverneur de la province du Nord-Kivu à Miriki.

Après plus de 7 heures de privation de liberté, le journaliste a été libéré après paiement d’une caution de 10 dollars américains.

Eu égard à ce qui précède, OLPA condamne avec fermeté cette interpellation à l’endroit d’un journaliste qui n’a exercé que son métier. Cet acte constitue une atteinte à la liberté de presse garantie par les lois de la République démocratique du Congo et les instruments juridiques internationaux relatifs aux droits de l’homme.

Par voie de conséquence, OLPA exhorte les autorités de la province du Nord-Kivu à favoriser l’exercice de la liberté de presse sur toute l’étendue de leur juridiction.

SYC

Ci – Joint : Alerte – OLPA sur l’interpellation arbitraire d’un journaliste à Butembo

Articles Récents