Newsletters | Instagram | Dernière mise à jour le 23/07/2019
Logo sauti ya congo

RDC : Ntambo Ntaberi Sheka, le chef milicien du NDC s’est rendu à la MONUSCO à Mutongo

Publié le : 26 July, 2017 à 15 h 56 min

Kinshasa, le 26 Juillet 2017 – Le chef du Nduma Defense of Congo (NDC), Sheka s’est rendu à la MONUSCO ce mercredi à partir de Mutongo. Il a été transféré à Goma. Il est recherché par justice congolaise depuis l’émission en 2011 d’un mandat d’arrêt pour meurtres d’une grande brutalité, viols massifs, mutilations et enlèvements d’enfants dans l’est de la RDC commis à partir de 2010.

Selon le blog de Human Rights Watch, les Nations Unies ont rapporté que du 30 juillet au 2 août 2010, le NDC et deux autres groupes armés ont violé au moins 387 civils – 300 femmes, 23 hommes, 55 filles et 9 garçons – dans 13 villages situés le long de la route reliant les localités de Kibua et Mpofi, dans le territoire de Walikale.

L’ONU a désigné Sheka comme l’un des chefs qui portaient la responsabilité du commandement dans ces viols massifs.

« En novembre 2011, le Conseil de sécurité de l’ONU a ajouté le nom de Sheka à la liste des personnes frappées de sanctions par l’ONU, gelant ses avoirs financiers et lui imposant une interdiction de voyager à l’étranger », indiquait Human Rights Watch dans son article publié il y a deux ans.

Pour rappel, Ntabo Ntaberi Sheka est un ancien négociant en minerais originaire du territoire de Walikale et appartenant à l’ethnie Nyanga, qui a formé en 2009 un groupe armé dénommé Nduma Defense of Congo (NDC), prétendument pour « promouvoir le développement » dans le territoire de Walikale et pour «libérer les mines » situées sur ce territoire en les soustrayant au contrôle du gouvernement.

SYC

Articles Récents