Mise à jour le 12 December,19 à 10 h 33 min
Sauti Ya Congo > Nos actualités > DECLARATION DES ORGANISATIONS DE LA PROMOTION ET DEFENSE DES DROITS DE L’HOMME DU KASAI ORIENTAL, A L’OCCASION DU 71 eme ANNIVERSAIRE DE LA DECLARATION DE DROIT DE L’HOMME.

RDC : Négligence et indifférence des autorités sur l’état de santé de Christopher NGOYI, la famille alerte !

Publié le : 4 March,16 à 18 h 19 min

(Kinshasa, le 03 mars 2016) – Dans un communiqué officiel, la famille de Christopher NGOYI MUTAMBA tient a alerter l’opinion publique sur la négligence et l’indifférence sur le cas de celui-ci dont fait preuve le gouvernement et le pouvoir judiciaire congolais. Ci – dessous, l’intégralité :

Détenu arbitrairement depuis plus d’une année, son état de santé s’est détérioré il ya un mois. Après quelques soins incomplets au centre hospitalier Nganda où l’administration pénitentiaire l’avait d’autorité transféré, il s’est vu être obligé de retourner à la prison ce mercredi 02 mars 2016 dernier à cause entre autres du climat malséant qui régnait entre lui et le personnel de cet hôpital.

Abandonné par l’État qui devait prendre en charge les soins, il a dû payer lui-même la lourde facture de son hospitalisation sans qu’on ne puisse lui délivrer un rapport médical. Il n’est toujours pas rétablit, et de l’avis de certains médecins ayant requis l’anonymat, les symptômes de  l’anémie soudaine qui a été diagnostiquée pourrait avoir pour cause un empoisonnement, d’où la nécessité de procéder de toute urgence à des analyses toxicologiques qui du reste ne se font pas en RDC selon l’un de ses médecins traitant à l’hôpital précité.

Quelques temps avant que sa santé ne se dégrade,  des rumeurs très sérieuses faisant état de la présence d’un poison en prison destiné à l’élimination de certains détenus poliques gênants qui pourraient être libérés n’ont pas cessé de s’accroitre.

Il vous souviendra également qu’au cours  d’une interview accordée à la presse par le Ministre de la communication lorsque Christopher était détenu au secret par l’ANR du 21 janvier au 10 février 2015, ce ministre avait déclaré que Christopher y avait été soigné parce qu’il aurait eu quelques malaises. Ceci s’etait déroulé lors d’une détention arbitraire dans des cachots secrets au moment où Christopher NGOYI n’avait accès ni à sa famille ou à ses avocats, ni  même à son médecin. Qui l’aurait soigné ? Quels produits lui aurait-on admistré? Aurait-il été empoisonné lors de sa détention à Makala ?

Voilà toutes les questions qu’il se pose et qui nous inquiète au plus au point.

C’est pourquoi, en prenant pour témoin l’opinion publique, nous lançons un vibrant appel au gouvernement et au pouvoir judiciaire congolais à fin de prendre toutes les mesures nécessaires à sa libération en vue d’une meilleure prise en charge médicale incluant obligatoirement des analyses toxicologiques.

Pour la famille

Me Patrick NTAMBWE NGOYI.

Tags : , , ,

A lire aussi

Publié le : 9 April,19 à 9 h 00 min

COMMUNIQUE DE PRESSE N°004/JUST/2019

Publié le : 12 March,19 à 13 h 14 min

Libération des prisonniers politiques : le délai de dix jours annoncé par Félix Tshisekedi expire ce mardi

Publié le : 7 May,19 à 10 h 40 min

Le CEFOP/DH invite les autorités à prendre des mesures urgentes en faveur de la satisfaction du droits d’accès à l’eau potable

CONTACTEZ-NOUS

Courriel: sautiyacongo@gmail.com
Skype: sautiyacongo
Facebook: Sautiyacongo
Twitter: Sautiyacongo







Sauti ya Congo | Design By Le mak | Instagram