Newsletters | Instagram | Dernière mise à jour le 21/05/2019
Logo sauti ya congo

RDC : «Misère sors !» condamne les deux attaques des présumés ADF et Mai Mai en l’espace de 48 heures à Beni

Publié le : 10 July, 2017 à 10 h 16 min

Beni, le 10 Juillet 2017 – « Misère sors ! » dénonce la première intervenue le 05 Juillet, un jour du marché et à une heure de pointe 14h30, dans le groupement de Banande-Kainama, villages de Kakuna, Kitsimba et Vido. Selon des sources locales, les présumés ADF sont venus chasser les FARDC qui étaient en faible effectif dans cette entité. Cela a occasionné le contrôle de villages par les assaillants.

Juste après leur entrée, ils ont sensibilisé le reste de la population à travers des mégaphones afin de participer au meeting qu’ils ont tenu par la suite demandant à chacun de regagner son domicile. Ils ont promis de relâcher les civils qui pourraient les aider à transporter leurs butins. Cette situation a impacté négativement sur le mouvement et les activités de la population. Une grande partie s’est enfuit en province d’Ituri vers Tchabi Boga et une autre dans la brousse où elle est restée abandonnée à la merci de la nature.

Bilan provisoire : 3 morts et 4 blessés dont un Colonel du côté FARDC, 10 civils portés disparus et un autre blessé. Rien n’a été signalé du côté assaillants. Alors que centres de Sante, pharmacies, boutiques et maisons ont été systématiquement pillés.

La deuxième attaque condamnée fermement par « Misère Sors ! » a été perpétrée par des présumés Mai Mai le 06 Juillet qui sont entrés, à partir de 6 heures du matin, en ville de Beni précisément dans la commune de BEU où certains quartiers comme Rwangoma, Butanuka, Lubahemba ont été touchés. Cette incursion a paniqué la population des entités précitées suite aux détonations d’armes lourdes et légères. Un présumé Mai Mai a succombé et un militaire FARDC a été blessé.

Face à cette situation d’insécurité et de terreur, Misère sors ! recommande ce qui suit :

Au gouvernement congolais :

  • De prendre ses responsabilités et d’avoir un regard tourné vers les régions insécurisées ;
  • Augmenter l’effectif des militaires dans la zone et leur prise en charge ;
  • De ne minimiser la situation.

 A l’Etat Major des opérations Sokola 1 Nord et Sud :

  • De prendre des mécanismes d’agir par offensive que d’agir par défensive.

 A la Communauté Internationale/MONUSCO

  • D’accompagner et appuyer les Forces Armées de la République Démocratique du Congo à traquer toutes les groupes armées qui troublent la quiétude de la population dans la province du Nord Kivu.

A la population.

  • D’être vigilante et de dénoncer tout cas suspect au temps opportun

Articles Récents