Mise à jour le 8 September,20 à 15 h 43 min
Sauti Ya Congo > Nos actualités > RDCONGO : L’ARRESTATION DU MAJOR CHRISTIAN NGOY KENGA KENGA, UN PREMIER SIGNAL FORT DANS LA LUTTE CONTRE L’IMPUNITE ET LE REGIME DES INTOUCHABLES

RDC : L’UNAFEC victime de l’intolérance politique des autorités politico-administratives de Lubumbashi

Publié le : 20 April,16 à 21 h 12 min

Les militants UNAFEC protestent contre l’assaut de la police mené  contre le siège de leur parti, hier mardi autour de 19 heures, heures locales. Une unité de la police lourdement armée, d’après des sources locales, avait reçu l’ordre d’enlever tous les calicots portant les effigies de l’ancien gouverneur de l’ex-province du Katanga, Moïse Katumbi, placardées à la devanture de la permanence de ce parti.

Sur place, la police s’est heurtée à la résistance des jeunes de ce parti, commis à la garde de cette permanence. Ces derniers ont été finalement chassés du lieu à coup des gaz lacrymogènes. Plusieurs parmi eux seraient arrêtés et d’autres blessés, selon des sources proches du parti citées par Radio Okapi.

Ne pouvant donc pas resté indifférents face à ce comportement des policiers, quelques militants de l’UNAFEC se sont organisés en groupe pour bruler les pneus aux coins des avenues de la commune Kenya.

Vue des débris d'un pneu brulé à l'occasion de cette protestation à Lubumbashi.
Vue des débris d’un pneu brulé à l’occasion de cette protestation à Lubumbashi.

Cette tension était également perceptible dans la matinée de ce mercredi 20 avril 2016 où  des sympathisants du parti politique UNAFEC  étaient de nouveau pointés  aux coins des rues pour protester contre cette intolérance politique. Cela a eu des impacts négatifs sur l’ensemble des  activités qui se déroulent dans cette commune.

Toutes les boutiques, magasins et marché de la commune de la Kenya sont restés fermés ce mercredi.  Les jeeps de la police, en grand nombre, ont effectuées de navettes en permanence aux abords du siège de l’UNAFEC pour disperser tout attroupement des militants de ce parti.

Pour rappel, en date du 17 avril 2016, le président national de l’Union  des Nationalistes et Fédéralistes du Congo (UNAFEC),  Antoine Gabriel KYUNGU WA KUMWANZA a  tenu au siège de son parti politique situé sur l’avenue de la Digue dans la commune de la Kenya, une réunion avec ses membres  au cours de laquelle il annoncé l’organisation des actions de rue le 24 avril 2016 pour s’opposer au glissement en RDC.

Bien avant, son parti politique avait décidé de placer devant le Directoire des effigies de Moise KATUMBI CHAPWE, qui a été plébiscité comme candidat à l’élection présidentielle de 2016 par la plateforme G7 dont UNAFEC est aussi membre.

Cet acte serait considéré par les autorités politico – administratives locales comme une provocation. C’est ainsi que des policiers ont été dépêchés enlever les images et  les drapeaux  qui arboraient  l’enceinte du bâtiment.

SYC

A lire aussi

Publié le : 9 January,17 à 16 h 59 min

RDC : Accord du 31/12 devrait être réellement un souffle de liberté pour les détenus politiques au Kasaï-Oriental

CONTACTEZ-NOUS

Courriel: sautiyacongo@gmail.com
Skype: sautiyacongo
Facebook: Sautiyacongo
Twitter: Sautiyacongo







Sauti ya Congo | Design By Le mak | Instagram