Mise à jour le 19 August,19 à 16 h 34 min

RDC: l’ONU conclut à de possibles crimes contre l’humanité récents dans la région de Yumbi

Publié le : 13 March,19 à 6 h 00 min

Les attaques intercommunautaires en décembre en République démocratique du Congo (RDC) pourraient constituer des crimes contre l’humanité, selon l’ONU. Une mission d’investigation a pu confirmer au moins 535 victimes dans trois sites de la région de Yumbi. Ces assauts ont été « planifiés» et exécutés » dans l’ouest du pays avec le soutien de chefs locaux, a-t-elle relevé dans son rapport publié mardi à Genève. Elle mentionne des crimes comme au moins des décapitations, dont celle d’un enfant de trois ans, des personnes brûlées vives, des viols et de nombreuses atrocités.

La mission d’enquête conclut à de possibles crimes contre l’humanité de meurtres, torture ou violences sexuelles. Certains policiers ont participé aux assauts mais sans « ordre » donné par leurs chefs, a dit devant la presse une porte-parole du Haut-Commissariat aux droits de l’homme.

En revanche, beaucoup de membres de forces de sécurité ont fui lors des violences. Les autorités n’ont pas oeuvré pour éviter ces affrontements, explique la porte-parole. Seules quelques personnes ont été arrêtées. Les investigations avaient été lancées après des accusations selon lesquelles 890 personnes auraient été tuées après des affrontements entre le 16 et le 18 décembre dans la province de Mai-Ndombe entre communautés Banunu et Batende.

Mi-janvier, le Haut-Commissariat aux droits de l’homme avait mentionné ce chiffre s’appuyant sur des sources crédibles.

Selon la mission du Bureau conjoint de l’ONU aux droits de l’homme en RDC qui a mené les investigations, le nombre de victimes est probablement plus élevé que celui des cas confirmés.

Cliquez ici pour continuer

A lire aussi
CONTACTEZ-NOUS

Courriel: sautiyacongo@gmail.com
Skype: sautiyacongo
Facebook: Sautiyacongo
Twitter: Sautiyacongo







Sauti ya Congo | Design By Le mak | Instagram