Newsletters | Instagram | Dernière mise à jour le 20/05/2019
Logo sauti ya congo

RDC: l’inquiétante dégradation de la situation sécuritaire dans le Nord-Kivu

Publié le : 24 December, 2018 à 20 h 13 min

Exécutions sommaires, tortures, viols, travail forcé… Un rapport de l’ONU, fruit d’une enquête menée entre janvier 2017 et octobre 2018 et publié mercredi 19 décembre, rapporte des centaines de violations des droits humains dans cette province du nord-est et particulièrement dans les territoires de Masisi et Lubero. La multiplication des groupes armés et les conflits interethniques sont les principales sources d’instabilité, explique le document.

Le directeur du bureau conjoint des Nations unies aux droits de l’homme en RDC, Abdoulaziz Thioye, s’inquiète de la détérioration de la situation dans la province orientale du Nord-Kivu. « Plus du tiers des violations que nous avons documentées sur l’ensemble du territoire de la République démocratique du Congo l’ont été dans le Nord-Kivu. Nous y recensons notamment 9% des victimes d’exécution extrajudiciaires, sommaires ou arbitraires et 25% des victimes des violences sexuelles », explique le dirigeant.

Les rédacteurs du rapport se sont intéressés au territoire de Masisi et de Lubero « très illustratifs des relations complexes et changeantes entre les groupes armés », selon eux. « La situation est alarmante depuis de très nombreuses années » poursuit Abdoulaziz Thioye, et elle « favorise un environnement propice à la commission de violation et atteinte aux droits de l’homme dans la population civile, dont les femmes et les enfants sont les premières victimes. A l’allure où vont les choses, on ne voit pas du tout la situation s’améliorer dans les mois et les semaines qui viennent. »

Cliquez ici pour continuer

Articles Récents