Mise à jour le 14 October,20 à 16 h 18 min
Sauti Ya Congo > Non classé > Pas de levée de sanctions ciblées contre les hauts responsables Congolais impliqués dans les violations graves des droits humains sans garantie de justice [Communiqué conjoint]

RDC : Libération de six jeunes LUCHA, une pétition à signer mise en ligne

Publié le : 13 April,16 à 18 h 31 min

Dans le cadre de la campagne dénommée « Les jeunes de la RDC veulent s’exprimer, pas être réprimés », Amnesty International lance une pétition, à signer en ligne, appelant à la libération de six activistes de la LUCHA à Goma condamnés à six mois d’emprisonnement le 4 mars dernier. Ils sont détenus uniquement pour avoir exercé leurs droits à la liberté d’expression et de réunion pacifique, et sont à ce titre des prisonniers d’opinion. D’où, la nécessité de les libérer immédiatement et sans condition.

Les autorités congolaises ont intensifié la répression des libertés, en prévision des élections de 2016. Elles s’en sont prises à ceux qui s’interrogeaient sur l’intention du président Kabila de se présenter pour un troisième mandat. Elles ont également sévi quand le parti au pouvoir a été critiqué pour avoir tenté de modifier la Constitution afin de permettre au président de se présenter pour un nouveau mandat ou de prolonger l’actuel au-delà des délais prévus.

Les jeunes sont tout particulièrement visé-e-s. Lutte pour le changement (LUCHA) est l’un des mouvements de jeunes reprochant au gouvernement de ne pas répondre aux besoins essentiels des citoyens. LUCHA mène des actions pacifiques pour faire valoir ses droits et ceux des citoyens du pays, et dénonce des violations des droits humains.

Le 16 février, six jeunes ont été arrêté-e-s à Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu. Les autorités ont fait irruption dans la maison où ces six militant-e-s de LUCHA avaient passé la nuit à préparer des messages pour la grève générale convoquée par l’opposition et la société civile. Le but était de protester contre le retard pris dans l’organisation des élections de 2016, ce qui prolongerait le mandat du président Joseph Kabila au-delà du calendrier prévu par la Constitution.

Deux autres membres de LUCHA ont été appréhendés le même jour à Kinshasa. La veille, un autre jeune militant avait été arrêté après les avoir rencontrés. Leur procès est en cours. Ces neuf militant-e-s sont des prisonniers d’opinion.

Demandez au ministre de la justice de libérer immédiatement et sans condition les jeunes gens arrêtés à Goma.

Monsieur le Ministre,

Je vous écris afin de vous faire part de mon inquiétude quant au maintien en détention de six jeunes gens arrêtés le 16 février 2016 tandis qu’ils se préparaient, en vue d’une grève générale à l’appel de l’opposition et d’organisations de la société civile.

Le 4 mars 2016, la cour d’appel de Goma a condamné ces six personnes, Rebecca Kavugho, Serge Sivyavugha, Justin Kambale Mutsongo, Melka Kamundu, John Anipenda et Ghislain Muhiwa, à six mois de prison pour tentative d’incitation à la révolte.

Je vous demande instamment de faire libérer ces six jeunes gens immédiatement et sans condition. Ils sont détenus uniquement pour avoir exercé leurs droits à la liberté d’expression et de réunion pacifique, et sont à ce titre des prisonniers d’opinion.

Je vous exhorte à respecter les droits à la liberté d’expression, d’association et de réunion pacifique.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de ma très haute considération.

Pour signer cette pétition, cliquer sur ce lien :

https://www.amnesty.org/fr/get-involved/take-action/repression-on-rise-against-youth-movements-in-drc/

A lire aussi

Publié le : 31 July,19 à 9 h 51 min

Bunia: un député sollicite la suspension du Maire de la ville soupçonné d’implication dans les tueries des civils

Publié le : 10 August,17 à 16 h 50 min

RDC : ACAJ exige la levée du siège établi par la Police au domicile de l’Opposant Kyungu Wa Kumwanza

CONTACTEZ-NOUS

Courriel: sautiyacongo@gmail.com
Skype: sautiyacongo
Facebook: Sautiyacongo
Twitter: Sautiyacongo







Sauti ya Congo | Design By Le mak | Instagram