Mise à jour le 23 August,19 à 11 h 07 min

RDC : Le pouvoir invité à mettre fin à toute entrave à l’exercice des libertés publiques

Publié le : 25 November,16 à 18 h 05 min

(Kinshasa, le 24 novembre 2016) – Depuis les évènements tragiques du 19 et du 20 septembre 2016  que l’opinion publique nationale et internationale a déplorés et condamnés fermement, la confiscation de certaines libertés publiques s’est accentuée et est officiellement érigée en nouveau mode de gestion du pouvoir à Kinshasa et dans certaines villes de la RDC, a constaté la Voix des Sans Voix lors de sa conférence de presse du 24 novembre 2016.

Des manifestations publiques de l’opposition et des mouvements citoyens sont systématiquement et en violation de la Constitution de la RDC interdites et/ou réprimées dans le sang par les Forces de l’ordre.

« Les autorités congolaises doivent se ressaisir en mettant fin à toute forme d’entrave à l’exercice des libertés publiques au risque de radicaliser des positions et d’accroître des frustrations qu’il pourrait s’avérer difficile à gérer et à contrôler dans l’avenir », préconise la VSV.

L’état de siège et le blocage, les 05 et 19 novembre 2016, de toutes les voies d’accès à la résidence de monsieur Etienne Tshisekedi, Président du Comité des sages du Rassemblement des Forces politiques et sociales doit prendre fin pour privilégier l’Etat de droit et surtout cesser de ternir l’image de la RDC en matière de respect des libertés publiques.

Et d’ajouter : « De même, la nouvelle stratégie consistant à organiser des prétendues compétitions de matchs de football interminables aux lieux de rassemblement choisis par l’opposition politique ne constitue pas moins une honte pour la RDC et dénote des velléités nouvelles de  restauration d’un pouvoir autoritaire auxquelles il faut, sans délai mettre fin ».  

Bien plus, la VSV rappelle aux autorités congolaises que l’accès à l’information est l’un des droits fondamentaux de la personne humaine. Le droit de la population à l’information est garanti par la Constitution de la RDC et par les instruments régionaux et internationaux en la matière.

« La coupure prolongée du signal de RFI préjudicie plus les populations congolaise dont des millions vivent dans les territoires les plus reculés et éloignés des villes que RFI elle-même.  La VSV réitère sa demande du rétablissement immédiat et sans condition dudit signal de RFI aux fins de permettre aux millions des congolais d’être régulièrement informés sur la marche de la RDCongo et ce qui se passe dans le monde », recommande – t – elle.

A défaut du rétablissement du signal de RFI, la VSV propose à tous les professionnels des médias et à tous les défenseurs des droits de l’homme l’organisation d’une marche pacifique apolitique de protestation contre les atteintes à la liberté de presse et à la violation du droit de la population à l’information.

SYC

A lire aussi

Publié le : 9 February,17 à 21 h 33 min

RDC : « L’ANR excelle dans les violations des droits de l’Homme en RDC », dénonce ASADHO

Publié le : 5 April,17 à 17 h 40 min

RDC : L’AFEM appelle à l’amélioration des conditions carcérales dans la prison centrale de Bukavu

Publié le : 1 September,17 à 17 h 30 min

RDC : La CENI invitée à organiser l’élection présidentielle au plus tard le 31 décembre 2017

CONTACTEZ-NOUS

Courriel: sautiyacongo@gmail.com
Skype: sautiyacongo
Facebook: Sautiyacongo
Twitter: Sautiyacongo







Sauti ya Congo | Design By Le mak | Instagram