Mise à jour le 14 October,20 à 16 h 18 min
Sauti Ya Congo > Non classé > Pas de levée de sanctions ciblées contre les hauts responsables Congolais impliqués dans les violations graves des droits humains sans garantie de justice [Communiqué conjoint]

RDC : Le Gouvernement devrait s’interdire d’impliquer Gédéon KYUNGU dans la reddition des Bakatanga à Mitwaba

Publié le : 10 July,17 à 12 h 38 min

Lubumbashi, le 10 Juillet 2017 – JUSTICIA Asbl qui se dit vivement préoccupée par la situation sécuritaire qui prévaut dans la province du Haut Katanga, spécialement dans le territoire de Mitwaba, invite le Gouvernement central à empêcher la mise en exécution de la décision visant à impliquer Géodéon Kyungu Mutanga dans la reddition des miliciens Bakatakatanga à Mitwaba.

En effet, c’est depuis le 23 avril 2017 que les moniteurs déployés dans cette partie de la province du Haut-Katanga ont été informé d’une présence des Mai-Mai Bakata Katanga dans les localités Kyntia après l’échec des négociations entre ce groupe d’environ 300 miliciens et les autorités politico administratives.

Deux mois après, un autre groupe de 50 personnes a désiré se rendre aux autorités militaires  et politico-administratives dans le cadre de désarmement, démobilisation et réinsertion. Des pourparlers ont été amorcés entre ce groupe et une commission mixte composée des membres du gouvernement provincial et ceux de la 22ième région militaire.

Des révélations ont été faites sur les chiffres de tous les miliciens et qui s’élèveraient à plus de 1 500 hommes désirant aussi abandonner avec les armes. Et c’est au vu de ces révélations que finalement le conseil de sécurité provincial du Haut-Katanga aurait pris la décision de ramener Gédéon KYUNGU MUTANGA à Mitwaba pour ainsi faciliter la reddition de ses hommes en arme.

JUSTICIA asbl désapprouve cette décision qui viserait à encourager l’impunité pour celui qui devrait être en prison pour avoir été condamné le 05 mars 2009 sous RP 0182/09 par le Tribunal Militaire Garnison du Haut-Katanga à la peine de mort, pour crimes contre l’humanité (tueries, incendies, viols) commis dans les territoires de Mitwaba, Manono et Malemba, anciennement appelés « Triangle de la mort ». Et pour avoir, en plus, réussi à s’évader de manière spectaculaire de la prison de la Kassapa le 07 septembre 2011.

JUSTICIA Asbl craint pour le sort des victimes et témoins de cette affaire alors qu’elle devrait conduire à des réparations pour le préjudice.  C’est ainsi qu’elle recommande au Gouvernement central d’empêcher la mise en exécution de cette décision et de mobiliser tous les moyens nécessaires en faveur des Forces Armées de la RD Congo pour la réussite de cette opération.

SYC

A lire aussi

Publié le : 14 October,16 à 19 h 33 min

RDC : La Cour constitutionnelle devrait se conformer à la Constitution en déclarant l’action de la CENI irrecevable

Publié le : 23 January,19 à 13 h 46 min

RDC : POUR UN ETAT DE DROIT ET DEMOCRATIQUE

Publié le : 2 September,16 à 10 h 40 min

RDC : On libère à Kinshasa et on emprisonne au Katanga, l’IRDH s’inquiète !

CONTACTEZ-NOUS

Courriel: sautiyacongo@gmail.com
Skype: sautiyacongo
Facebook: Sautiyacongo
Twitter: Sautiyacongo







Sauti ya Congo | Design By Le mak | Instagram