Newsletters | Instagram | Dernière mise à jour le 22/07/2019
Logo sauti ya congo

RDC : Le GADHOP dénonce l’assassinat par balles de Kasereka Musavuli et appelle à la sécurisation de la route Kyondo – Kasindi

Publié le : 9 January, 2017 à 19 h 26 min

(Butembo le 9 janvier 2017)Le GADHOP, un réseau d’ONG des droits humains et de recherche de paix, déplore l’insécurité qui refait surface sur l’axe Kyondo-Kasindi dans la partie communément appelée « KARURUMA »  qui est un chemin raccourci débouchant à la frontière Congolo-Ougandaise en provenance de la ville de Butembo. Le cas de VURONDO, village situé dans la chefferie des Bashu, groupement Masiki- Vahyana, route KYAVINYONGE, interpelle les populations de ces coins et les plonge dans l’inquiétude.

En effet, le GADHOP constate  avec regret que la nuit du Samedi 07 janvier 2017  vers 19 heures 30, des bandits armés ont coupé la route à un mini bus en destination  de la ville de Butembo. Le  chauffeur du bus, Monsieur Kasereka Musavuli, voulant échapper l’embuscade, a été criblé de 3 balles et mort sur le champ. Au même moment, son aide  répondant nom de Monsieur Kathaliko Nzeulira Papy  a été blessé par machette.

« Le GADHOP note aussi que des biens et de l’argent ont été  emportés sur 3 femmes et 3 hommes tous passagers à bord du minibus dont le conducteur venait  d’être tué par ces bandits armés. Et qu’aucune intervention des services de sécurité n’a été en mesure de secourir les victimes lors de cette attaque », a déclaré dans un communiqué le Secrétaire Permanent de GADHOP, Jérémie Kasereka.

Au regard de cette situation déplorable,  le GADHOP recommande ce qui suit :

Aux autorités  de sécurité, de prendre les dispositions  nécessaires et urgentes  pour assurer un déploiement des éléments afin de sécuriser ce tronçon qui sera beaucoup fréquenté pendant la période de réhabilitation du pont Semuliki, coupé dans l’axe Beni-Kasindi ;

Aux autorités  judiciaires (civiles et militaires), de diligenter une enquête  urgente sur la mort de ce chauffeur victime d’insécurité, a fin de connaître la vraie identité des auteurs du crime, les juger et les sanctionner ;

A la population des territoires de Beni et Lubero, de rester vigilante et d’alerter tout mouvement suspect sur des personnes inconnues dans des contrées.

SYC

Articles Récents