Newsletters | Instagram | Dernière mise à jour le 21/05/2019
Logo sauti ya congo

RDC : Le CJDH encourage les FARDC à mettre fin à l’occupation des sites miniers par les groupes armés à Walikale

Publié le : 18 September, 2017 à 14 h 38 min

Walikale, le 17 Septembre 2017 – Le Carrefour pour la Justice, le Développement et les Droits humains « CJDH » en sigle, se félicite de la traque des groupes armés qui contrôlent et exploitent plusieurs sites miniers de la province du Nord Kivu afin d’exploiter illicitement des minerais  dans le territoire de Walikale. Il encourage le Gouvernement Central et les FARDC à poursuivre cette offensive pour mettre hors d’état de nuire ces groupes armés autour des sites miniers.

Conforté par plusieurs sources concordantes, le CJDH note qu’à la suite de la recrudescence de l’activisme des groupes armés dont les  MaiMai Simba qui ont occupé le site minier validé de « Kalay Boeing » le 22 août dernier, le régiment 3404 des FARDC basé à Walikale a lancé une offensive contre ce groupe armé et autres encore actifs dans les environs de Walikale.

Des informations reçues de mêmes sources, attestent que sept combattants du groupe armé Force Divine Simba ont été tués lors des affrontements avec les FARDC dans les carrés miniers de Makwatima, Angulu, Baka et Kalay Boeing dans le groupement de Wassa. Des creuseurs artisanaux et des commerçants qui travaillaient dans ces différents sites ont fuit les affrontements pour se refugier respectivement à Bisie, Amanje, Baninga, Kasaka et en brousse pour d’autres.

Toutefois, la reprise de contrôle de ces sites miniers de Kalay-Boeing, Makwatiment, Angulu, Baka par les éléments des FARDC met ainsi un terme aux divers abus et violations des droits de l’homme dont se rendaient responsables les membres de ces groupes armés dans ces sites à Walikale.

Le CJDH qui a pris acte de cette nouvelle, encourage les FARDC à poursuivre ces éléments jusque dans leur dernier retranchement et, à continuer cette offensive au delà Walikale pour mettre fin à l’exploitation illicite des ressources naturelles par les groupes armés.

De tout ce qui précède, le CJDH recommande :

  1. Gouvernement de la RDC :
  • De garantir et assurer en permanence les conditions propices à la sécurité des personnes et de leurs biens dans les sites miniers ;
  • De mettre à la disposition de l’Armée nationale et de la Police Nationale des moyens logistiques appropriés pour mettre hors d’état de nuire les groupes armés qui sèment la terreur et violent les droits de l’homme dans plusieurs sites miniers de la province du Nord Kivu.
  1. Commandement des FARDC et de la PNC :
  • De maintenir et poursuivre avec la pression sur tous les groupes armés encore actifs dans plusieurs sites miniers ;
  • De veiller à la protection des droits de l’homme dans toutes les zones opérationnelles ;
  • De veiller à ce que les militaires et policiers commis à la traque des groupes armés ne s’adonnent aux activités minières dans les sites sous leur contrôle;
  1. Ministre des Mines :
  • De lutter contre l’exploitation illégale par la création des zones d’exploitation artisanale sécurisées à travers la République ;
  1. Gouvernement provincial du Nord Kivu.
  • D’organiser le dialogue tripartite sur l’exploitation minière artisanale au Nord Kivu en vue de renforcer le mécanisme de sécurisation des sites miniers validés.

CJDH

Articles Récents