Newsletters | Instagram | Dernière mise à jour le 21/05/2019
Logo sauti ya congo

RDC : Le CIDDHOPE appelle les services de sécurité à retrouver vifs les agents de la Croix-Rouge enlevés au Lubero

Publié le : 7 June, 2017 à 13 h 00 min

Lubero, 07 juin 2017 – Le CIDDHOPE appelle urgemment les autorités politico-administratives, militaires, des services de sécurité tant civils que militaires et judiciaires en territoire de Lubero à ne ménager aucun effort pour retrouver vifs les deux humanitaires du CICR et de la Croix-Rouge kidnappés le 07 juin 2017 sur le tronçon situé entre les villages Kasese et Matembe, groupement Musindi au sud du territoire de Lubero.

Le CIDDHOPE exhorte les mêmes autorités à prendre des mesures idoines non seulement pour protéger les humanitaires mais aussi et surtout pour déceler les auteurs en vue de les emmener en justice pour une sanction pédagogique.

En effet, c’est vers 10 heures locales que les deux humanitaires qui se rendaient de Kirumba à Beni ont été kidnappés par trois personnes munies d’armes à feu et flèches jusque là non encore identifiées. Les assaillants ont intercepté la voiture à bord de laquelle se trouvaient les deux expatries. Ces ravisseurs ont emporté des ordinateurs, argent et d’autres biens de valeur appartenant à l’équipe. Ces bourreaux ont blessé un expatrie à l’aide d’une flèche. L’autre a été blessé par les vitres brisées suite à l’impact de coup de feu. La deuxième voiture qui composait le convoie s’est échappée de justesse.

Le CIDDHOPE peine à s’expliquer pourquoi les auteurs ne sont pas emmenés en justice alors que les agents des services de sécurité y sont légion dans les zones de kidnapping.

A la lumière de ce qui précède, le CIDDHOPE demande respectivement à l’Administrateur du territoire de Lubero, au Commandant de 3401ème régiment basé à Kasando, aux responsables des Services de sécurité militaires et civiles, à la Justice Militaire basée à Kanyabayonga de :

  • Prendre des mesures idoines et urgentes non seulement pour trouver vifs les deux personnes kidnappées, protéger les humanitaire mais aussi déceler les auteurs en vue de les emmener en justice pour une sanction pédagogique ;
  • Dépêcher une équipe d’enquêtes sur le lieu de l’incident ;
  • Continuer à mener des opérations militaires contre tous les groupes armés dans le respect des droits de l’homme.

Le CIDDHOPE

Articles Récents