Mise à jour le 14 October,20 à 16 h 18 min
Sauti Ya Congo > Non classé > Pas de levée de sanctions ciblées contre les hauts responsables Congolais impliqués dans les violations graves des droits humains sans garantie de justice [Communiqué conjoint]

RDC : Le Chef d’antenne de HUMAN-RESCUE/Dungu abattu sauvagement

Publié le : 2 January,16 à 15 h 41 min

Le Corps sans vie de Dieudonné PAYMANGI, a été retrouvé à 19 km de DORUMA à Dungu le 28 décembre 2015. Le chef d’antenne de HUMAN-RESCUE/RDC-Dungu et Président FEC (Fédération des Entreprises du Congo) Dungu a été poignardé partout et pendu sur un arbre. Dans un communiqué officiel, cette ONGDH affirme n’avoir pas encore identifié les assaillants. Cependant, les rebelles de la LRA sont suspectés.

Les défenseurs des droits de l’homme de l’Organisation Nationale HUMAN-RESCUE/RDC sont en danger de mort dans la province de Haut-Uélé en RDC. Ils sont très préoccupés des menaces suite à la dénonciation des violations des droits de l’homme et l’intervention pour la protection des droits fondamentales de l’être humain ayant entrainé la mort de son chef d’antenne en Territoire de Dungu.

« Jusqu’à présent, nous n’avons pas encore identifié les assaillants, mais suspectés les rebelles ougandaise de la LRA qui réveille les démons de l’insécurité », note le Communiqué .

Le coup perpétré dans le secteur de Dungu serait-il annonciateur d’autres actions punitives sur les populations civiles congolaises ?, s’interroge HUMAN-RESCUE/RDC qui estime qu’il y a lieu de le craindre, « surtout lorsque l’on pense dans la région de Beni, au Nord Kivu, une autre rébellion ougandaise, l’ADF-Nalu pour ne pas la citer, a signé dernièrement son énième massacre (plus de 21 personnes tuées) ».

Comme par hasard, constate HUMAN-RECUE/RDC, trois forces négatives étrangères (LRA, ADF-Nalu, FDLR) semblent avoir décidé de défier les forces de défense de la RDC au moment où celles-ci sont en conflit ouvert avec la Communauté Internationale. Allusion faite notamment à Joseph Kony et sa bande activement recherchés par des officiers de renseignements américains et les FARDC.

Considérant le défi de ces rebelles qui seraient loin de s’avouer vaincus, HUMAN-RESCUE/RDC recommande au Gouvernement Congolais de protéger les défenseurs des droits de l’homme dans leur travail, de mettre hors d’état de nuire tous les ennemis des paisibles citoyens, de poursuivre tous les défenseurs de l’impunité et surtout, d’intervenir à temps lorsqu’il y a des appels de détresse.

Il y a donc nécessité pour l’Etat congolais de mettre fin à l’activisme du groupe armé de la LRA en le boutant hors du territoire de la RDC et en sécurisant les provinces de Haut et Bas Uélé.

SYC

Ci – Joint : Le COMMUNIQUE DE PRESSE DE LA MORT DE CHEF DANNTENNE

Tags : , , , ,

A lire aussi

Publié le : 13 June,17 à 16 h 07 min

RDC : Evasions massives des prisonniers, la LUCHA dénonce la négligence du pouvoir et/ou l’intention de créer un chaos sécuritaire

Publié le : 5 May,16 à 15 h 26 min

RDC : OLPA salue la libération d’un journaliste à Rutshuru

Publié le : 8 February,19 à 20 h 00 min

RDC: retour à Yumbi sur les traces d’un massacre prémédité

CONTACTEZ-NOUS

Courriel: sautiyacongo@gmail.com
Skype: sautiyacongo
Facebook: Sautiyacongo
Twitter: Sautiyacongo







Sauti ya Congo | Design By Le mak | Instagram