Mise à jour le 14 October,20 à 16 h 18 min
Sauti Ya Congo > Non classé > Pas de levée de sanctions ciblées contre les hauts responsables Congolais impliqués dans les violations graves des droits humains sans garantie de justice [Communiqué conjoint]

RDC : Le cahier de charge de la population sur le processus électoral contient 14 recommandations [AETA]

Publié le : 17 June,17 à 8 h 00 min

Kinshasa, le 17 Juin 2017 – Les 53 membres de la plate-forme AGIR POUR DES ELECTIONS TRANSPARENTES ET APAISEES (AETA) ont formulé 14 recommandations à la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI). Ces recommandations sont contenues dans le Cahier de Charge de la population congolaise sur le processus électoral en Rd Congo.

« Les élections congolaises en préparation peuvent-elles consolider la jeune démocratie de la RD Congo ? »

A travers les informations, avis et préoccupations de ce document, l’AETA tient à répondre à son devoir de faire entendre, les questionnements, frustrations et inquiétudes des Congolais qui monologuent et échangent dans les rues et les proximités des coins et recoins du pays.

« Autant son contenu pourrait être banalisé, autant sa prise en compte contribuerait à la crédibilité, légitimité, l’intégrité et à la réussite de l’action de la Centrale électorale, en vue d’une période postélectorale apaisée », indique l’AETA.

Eu égard aux faits analysés dans ce document de 10 pages, l’AETA recommande à la Commission Electorale Indépendante, CENI :

  • D’activer le parachèvement du déploiement des Kits d’enrôlement dans les provinces des aires 3 et 4, d’augmenter le nombre des kits dans les Centres d’Inscription, de parachever le déploiement dans tous les Centres et de renforcer l’opérationnalisation technique et logistique de l’inscription des électeurs ;
  • De maintenir l’indépendance de l’opération d’enrôlement vis-à-vis des partis politiques, surtout ceux de la Majorité Présidentielle ;
  • De mettre sur pied des mécanismes techniques transparents concernant la gestion des enrôlés ayant 16 ans, en vue de rassurer les parties prenantes quant à la crédibilité et la fiabilité du fichier électoral ;
  • D’entamer, dès à présent, et de rendre participatif le processus d’audit du fichier électoral pour les 13 premières provinces dont les données sont disponibles, afin de gagner en temps. Le choix de l’institution d’audit devra ainsi impliquer l’ensemble des acteurs clés ;
  • Tenir au respect de l’échéance de la fin de la révision du fichier électoral telle qu’annoncer officiellement par la CENI;
  • De répondre à l’exigence de redevabilité en justifiant en détail auprès des institutions habilitées et de la population congolaise le processus de l’achat des Kits électoraux, des sources d’énergie et des cartes d’électeur ; ceci au regard des nombreux problèmes de performance que posent les types de matériels laissant supposer ainsi que la sélection n’a pas été opérée avec professionnalisme ;
  • De publier avant la fin du mois de juin courant un calendrier électoral clair et précis avec les détails par opération en tenant compte du délai prévu par l’Accord de la Saint Sylvestre pour l’organisation des élections. A défaut de la publication en urgence du calendrier électoral, les membres de la CENI seront appelés à démissionner de leurs fonctions ;
  • De communiquer régulièrement et sincèrement sur l’exécution du plan de décaissement de fonds affectés aux élections par le gouvernement ;
  • De publier un budget réaliste pour le financement des élections et de présenter un rapport de la gestion financière de fonds reçus concernant l’opération de la révision du fichier électoral ;
  • De redynamiser les cadres de concertation, notamment avec les partis politiques et la société civile;
  • D’« adopter un code de conduite qui lie les partis politiques légalement reconnus, le gouvernement et les autres acteurs politiques avant, pendant et après les élections. » Ce code devra permettre de réglementer les comportements et pratiques des acteurs politiques et de contribuer à la décrispation du climat politique et sociale pendant cette période. Ainsi sera-t-il appliqué en toute rigueur ;
  • De démarrer de toute urgence l’enrôlement dans le Kasaï central et le Kasaï et, à cet effet, de collaborer avec le gouvernement et la MONUSCO pour inciter le retour des populations desdites provinces en déplacement dans les provinces voisines et en refuge en Angola, afin qu’elles puissent s’enrôler dans leurs circonscriptions respectives ;
  • De se garder de céder à toute tentative d’organisation du référendum ;
  • D’enclencher un processus d’harmonisation des rapports entre membres de la plénière de la CENI et leurs composantes mandantes respectives, afin de juguler les attitudes de méfiance et défiance qui entament déjà la Centrale électorale.

SYC

A lire aussi

Publié le : 17 January,19 à 12 h 22 min

Selon le Bureau des Nations Unies pour les droits de l’homme, des rapports crédibles indiquent qu’au moins 890 personnes ont été tuées dans des violences à l’ouest de la RDC à la mi-décembre

Publié le : 21 January,19 à 10 h 43 min

La RDC, ce pays des hommes

Publié le : 15 April,16 à 0 h 20 min

RDC : 212 ONG recommandent à Kabila de faire libérer Jean Marie Kalonji détenu arbitrairement depuis 4 mois

CONTACTEZ-NOUS

Courriel: sautiyacongo@gmail.com
Skype: sautiyacongo
Facebook: Sautiyacongo
Twitter: Sautiyacongo







Sauti ya Congo | Design By Le mak | Instagram