Newsletters | Instagram | Dernière mise à jour le 22/07/2019
Logo sauti ya congo

RDC : L’AETA signale un afflux des réfugiés burundais au Sud – Kivu

Publié le : 20 December, 2015 à 10 h 30 min

Plus de 200 réfugiés burundais sont arrivés en RDC dans la presqu’île d’Ubwari (sud de Fizi) et la Plaine de la Ruzizi (nord Uvira) fuyant l’insécurité dans leur pays suite à l’attaque des hommes armés contre l’armée burundaise le 11 décembre dernier, constate la plateforme des ONG de la Société Civile AETA/Sud-Kivu.

Dans un Communiqué officiel rendu public le 17 décembre 2015, l’AETA/Sud-Kivu demande au Gouvernement Congolais de bien protéger ses frontières afin d’éviter les entrées incontrôlées des Refugiés Burundais sur le sol congolais et appelle à la vigilance des Acteurs de la Société Civile de Fizi et d’Uvira pour bien faire le Monitoring des groupes armés ou rebelles Burundais qui se s’infiltreraient en RDC afin de dénoncer leur cachette et d’éviter divers attaques des sites de campements des Réfugiés Burundais au Sud Kivu.

Le fait que les frontières soient restées ouvertes, les réfugiés fuyant l’insécurité au Burundi arrivent en RDC, selon l’observation de la Commission nationale pour les réfugiés (CNR) à un nombre limité.

A en croire le constat de l’AETA/Sud-Kivu, « certains réfugiés arrivés ce weekend du 11 au 12 décembre 2015 dans le site de Lusenda (Fizi) au Sud Kivu en empruntant le lac Tanganyika ont déclaré qu’un nombre important de leurs compatriotes souhaite se réfugier en RDC suite aux événements de ce weekend, mais des militaires burundais déployés le long de la frontière les en empêchent ».

Durant les semaines précédentes, le Haut-commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (HCR) enregistrait une moyenne hebdomadaire de 200 réfugiés burundais arrivant en RDC suite aux tensions politiques liées à l’actuel mandat présidentiel du Président PIERRE NKURUNZIZA.

Ainsi, d’avril au 10 décembre, note le communiqué, plus de 19 700 réfugiés burundais ont été enregistrés en RDC.

L’AETA/Sud-Kivu attire la sonnette d’alarme sur le risque que présente cette crise politique et sécuritaire burundaise de pouvoir s’étendre sur le plan régional, notamment en raison du nombre de réfugiés, dont certaines estimations les chiffrent à près de 220 000 personnes, dans les pays voisins dont la RDC.

Condamnant avec sa dernière énergie l’escalade des violences ces derniers jours au Burundi, l’AETA/SUD KIVU demande au Gouvernement Congolais de bien protéger ses frontières afin d’éviter les entrées incontrôlées des Refugiés Burundais sur le sol congolais.

Les Acteurs de la Société Civile de Fizi et d’Uvira sont appelés à faire preuve de « vigilance » pour pouvoir bien faire le Monitoring des groupes armés ou rebelles Burundais qui se s’infiltreraient en RDC afin de dénoncer leur cachette et d’éviter divers attaques des sites de campements des Réfugiés Burundais au Sud Kivu.

Si pour les Réfugiés Burundais déjà installés en RDC (à Lusenda/Fizi, à Uvira, …..), la plate-forme les invite à se faire identifier et non aller directement dans des familles d’accueil, aux Agences Humanitaires qui appuient les Réfugiés Burundais dans les Camps, l’AETA/Sud-Kivu leur demande de bien collaborer avec le Haut Commissariat des Réfugiés (HCR) afin de bien identifier les Réfugiés Burundais et les éloigner des frontières de leur pays.

« A la Communauté Internationale de répondre avec fermeté à la dégradation alarmante de la situation politique et sécuritaire au Burundi, et à prendre des mesures contraignantes afin de prévenir le glissement vers une guerre civile qui aurait inévitablement des répercussions dramatiques sur la RDC en général et sur le SUD KIVU en Particulier », peut – t – on lire dans ce communiqué.

SYC

Ci – joint le Communiqué de Presse de l’AETA/SUD-KIVU du 17 décembre 2015 sur le cas des Réfugiés Burundais

Articles Récents