Mise à jour le 14 October,20 à 16 h 18 min
Sauti Ya Congo > Non classé > Pas de levée de sanctions ciblées contre les hauts responsables Congolais impliqués dans les violations graves des droits humains sans garantie de justice [Communiqué conjoint]

RDC : La VSV tient l’Etat pour responsable des décès dans les hôpitaux suite à la grève des médecins

Publié le : 4 September,17 à 16 h 00 min

Kinshasa, 04 septembre 2017 – La Voix des Sans Voix  pour les Droits de l’Homme (VSV)  exprime sa vive désapprobation contre l’insouciance de l’Etat congolais qu’elle considère comme responsable des souffrances indicibles et des décès enregistrés dans les hôpitaux publics à la suite de la grève des professionnels et administratifs de Santé. Laquelle grève amorcée lundi 28 Août 2017 a été radicalisée en mettant ainsi un terme au service minimum garanti dans les hôpitaux publics depuis le 21 juillet 2017.

En effet, la VSV déplore le fait que cette radicalisation ait été consécutive au non respect des revendications légitimes de cette catégorie socio-professionnelle dont entre autres l’indexation des salaires au taux budgétaire de 1 425 Francs Congolais pour 1 dollar  américain, l’application du taux de référence de la prime de risque des médecins décidée en octobre 2004 par le Gouvernement  1+4, la planification de l’engagement des jeunes médecins, la promotion en grade des professionnels et administratifs de santé, l’amélioration de paiement des professionnels et administratifs de santé, le paiement de 3 865 médecins qui ne touchent ni leur salaire, ni leur prime selon les relevés du 25 juillet 2017, l’omission de certains médecins sur les listing de paie alors qu’ils prestent depuis de nombreuses années.

Pour la VSV, le refus par le Gouvernement congolais de répondre positivement à ces revendications est à la base des souffrances indicibles infligées aux milliers des malades abandonnés à leur triste sort et des décès enregistrés dans de nombreux hôpitaux publics du pays.  Selon des sources concordantes citées par la VSV, l’Hôpital Général de Référence (ex Mama Yemo) enregistrerait en temps normal quinze (15) à vingt (20) morts par jour. Mais sur base de ce chiffre, elle est donc convaincue qu’avec la radicalisation de la grève, beaucoup de décès ont été enregistrés dans les hôpitaux publics sous la barbe des autorités congolaises.

« Le gouvernement congolais est le seul responsable de cet état de chose dû à la non répartition équitable du revenu national accroissant ainsi des injustices criantes dont les professionnels et administratifs de santé, les enseignants, les professeurs d’université, les magistrats, les fonctionnaires de l’Etat… qui grognent de partout ne peuvent plus supporter le poids aujourd’hui alors que les animateurs des institutions bénéficient des salaires faramineux et autres avantages au détriment de la population congolaise », a déploré la VSV.   

Dénonçant l’indifférence totale aux souffrances des malades et des décès qui en sont résulté, la VSV rappelle à l’Etat congolais sa mission de protéger la santé de toutes et tous et de garantir à toutes et tous en général et  en particulier aux plus démunis des soins médicaux adéquats conformément aux instruments nationaux, régionaux et internationaux relatifs aux droits socio-économiques.

 Face à cette situation, la VSV a recommandé aux animateurs des institutions de la République Démocratique du Congo de procéder à la réduction de leur train de vie en vue de répondre positivement aux revendications légitimes des professionnels et administratifs de santé pour mettre un terme aux souffrances des malades et aux nombreux décès enregistrés dans les hôpitaux publics.

Aussi, devraient – ils, indemniser toutes les victimes de la grève ou leurs membres des familles pour les préjudices subis et, de procéder à la mise en place immédiate et sans délai d’une politique de répartition équitable du revenu national pour mettre fin aux injustices criantes entre diverses couches socio-professionnelles en RDC.

SYC

Ci-Joint : COMMUNIQUE DE PRESSE N°025 2017

A lire aussi

Publié le : 12 July,17 à 16 h 27 min

RDC: Verdict de la Cour Militaire du Kasaï – Oriental, un pas franchi vers la recherche des coupables des atrocités commises à Mwanza Lomba

Publié le : 19 September,16 à 1 h 36 min

La République Démocratique du Congo au bord du précipice devrait cesser la répression contre les militants anti-glissement !

CONTACTEZ-NOUS

Courriel: sautiyacongo@gmail.com
Skype: sautiyacongo
Facebook: Sautiyacongo
Twitter: Sautiyacongo







Sauti ya Congo | Design By Le mak | Instagram