Mise à jour le 29 June,20 à 8 h 40 min
Sauti Ya Congo > Nos actualités > RDCONGO : LA VSV EXIGE LE RETRAIT DES PROPOSITIONS DE LOIS AUBIN MINAKU ET GARRY SAKATA AYANT ETE A LA BASE DES VIOLENCES ET DES VIOLATIONS DES DROITS HUMAINS

RDC : La SADC invitée à exercer une pression pour résoudre la crise politique et des droits humains

Publié le : 18 March,17 à 10 h 16 min

Ce samedi, les chefs d’État et de gouvernement de la Communauté de développement d’Afrique australe (SADC) se réunissent au Swaziland. L’organisation sous-régionale, qui comprend la République démocratique du Congo, devrait mettre à profit ce sommet pour aider à résoudre la crise politique et des droits humains en RD Congo.

Le 24 février, les ministres des affaires étrangères de la SADC ont appelé à la nomination urgente d’un nouveau premier ministre en RD Congo et à la mise en application rapide de l’accord de la Saint-Sylvestre. Vu que la nomination d’un nouveau gouvernement et la mise en application de l’accord sont toujours paralysés en grande partie, les chefs d’État et de gouvernement de la région devraient réitérer cet appel de manière puissante et claire.

Ils devraient aussi appeler les autorités congolaises à mettre en œuvre rapidement et pleinement les mesures de décrispation comprises dans l’accord. Parmi ces mesures, il y a la libération et l’abandon des poursuites contre des leaders politiques et des activistes pris pour cibles en raison de leurs vues ou activités politiques pacifiques, et la réouverture de médias fermés.

Le 22 février, les évêques de l’Église catholique romaine en RD Congo ont averti que l’impasse politique associée à l’escalade de conflits dans plusieurs parties de la RD Congo pouvait « plonger [le]  pays dans un désordre incontrôlable. » Les violences se sont accrues à travers le pays ces derniers mois, faisant des centaines de morts, y compris dans les provinces des Kasaïs, du Tanganyika, du Nord-Kivu, et du Kongo-Central, ainsi que dans la capitale, Kinshasa. « Est-ce un hasard que tout cela [la violence accrue] survienne en cette période préélectorale ? » ont dit les évêques, ajoutant qu’ils redoutaient « une planification en vue de retarder ou d’empêcher la tenue des élections. »

Le 25 février, le Conseil de sécurité de l’ONU a appelé toutes les parties prenantes de la RD Congo « à redoubler de bonne foi leurs efforts en vue d’une conclusion rapide des pourparlers en cours sur les ‘arrangements particuliers’ de l’accord. »

Les États-Unis, qui ont joué un rôle majeur pour faire pression pour la tenue d’élections et la défense des droits humains sous l’administration Obama, ont été plutôt silencieux au sujet de la RD Congo sous le président Donald Trump. Les États-Unis pourraient, et devraient faire beaucoup plus, y compris imposer une nouvelle série de sanctions ciblées contre les responsables abusifs. Comme l’a formulé il y a peu le Washington Post, « une autre explosion d’effusions de sang en Afrique Centrale » est « quelque chose que même un président ‘America First’ [‘Les États-Unis d’abord’] devrait vouloir arrêter. »

L’Union européenne, entre-temps, a lancé un appel fort pour une mise en œuvre urgente de l’accord de la Saint-Sylvestre dans ses conclusions du conseil des affaires étrangères du 6 mars sur la RD Congo. Les ministres des affaires étrangères ont aussi invité la Haute-Représentante Federica à initier le processus en vue de nouvelles sanctions ciblées « contre ceux qui seraient responsables de graves violations des droits de l’Homme, inciteraient à la violence ou qui feraient obstacle à une sortie de crise consensuelle, pacifique et respectueuse de l’aspiration du peuple congolais à élire ses représentants ».

Il est temps que les leaders de la région prennent position. Leur engagement l’année passée a joué un rôle pour faire pression sur le président Joseph Kabila et d’autres pour qu’ils acceptent de conclure un accord sous la médiation de l’Église catholique. Mais un engagement soutenu et aux plus hauts niveaux est nécessaire pour s’assurer que l’accord tienne et que des élections crédibles soient organisées, ainsi que pour empêcher que la situation en RD Congo, déjà explosive, ne se détériore davantage.

Ida Sawyer

Directrice pour l’Afrique centrale

A lire aussi

Publié le : 18 December,16 à 21 h 42 min

RDC : L’ACAJ recommande à la CENCO de présenter en urgence sa proposition de sortie de crise

Publié le : 16 September,14 à 15 h 54 min

Lettre des OSC de la RDC à l’envoyé spécial du SG des Nations Unies

CONTACTEZ-NOUS

Courriel: sautiyacongo@gmail.com
Skype: sautiyacongo
Facebook: Sautiyacongo
Twitter: Sautiyacongo







Sauti ya Congo | Design By Le mak | Instagram