Mise à jour le 18 October,19 à 9 h 27 min
Sauti Ya Congo > Nos actualités > Le CNRJ-RDC appelle les autorités tant civiles que militaires à traduire en justice les éléments militaires FARDC qui se sont ingérés dans le déguerpissent

RDC : La Lucha encourage le Haut Commissaire de l’ONU aux droits de l’homme pour une enquête internationale dans le Kasai

Publié le : 10 June,17 à 12 h 47 min

Kinshasa, le 9 juin 2017 – Le mouvement citoyen LUCHA (Lutte pour le Changement) salue l’appel du Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, M. Zeid Ra’ad Al Hussein, en faveur de la mise en place d’une commission d’enquête internationale sur les violations graves des droits de l’homme perpétrées depuis août 2016 dans la région du Kasaï.

C’est une décision responsable et courageuse ; un écho positif aux demandes formulées avec insistance par d’innombrables organisations de la société civile congolaise, dont la LUCHA.

La LUCHA exhorte les Etats membres du Conseil des droits de l’homme actuellement réuni à Genève en Suisse à prendre leurs responsabilités en établissant la commission d’enquête internationale tel que requis par le Haut-Commissaire, et en la dotant d’un mandat à la hauteur de l’immense et difficile travail qui l’attend. Spécialement, nous en appelons au sens des responsabilités et à la compassion des Etats africains, qui occupent 13 des 47 sièges du Conseil des droits de l’Homme. Comme dit une sagesse africaine, « c’est dans les moments de douleur que l’on reconnaît ses vrais amis. »

La LUCHA a noté les déclarations du gouvernement de fait en place à Kinshasa, assurant ne rien avoir à cacher par rapport aux événements dans la région du Kasaï. Si c’est le cas, il devrait soutenir sans réserve l’établissement de la commission d’enquête internationale, et lui assurer sa pleine coopération.

« Si c’est le cas, l’établissement de la vérité sur les auteurs des violences dans la région du Kasaï et leurs commanditaires éventuels est dans son intérêt, tout comme la justice pour les victimes et le rétablissement de la sécurité. Par contre, toute obstruction à une enquête internationale impartiale, crédible et transparente ne pourra que renforcer le sentiment répandu que ce gouvernement est, ou responsable, ou complice des violences, pour des fins inavouées».

La LUCHA rappelle son attachement à l’établissement de toute la vérité, que ce soit au regard des actes commis par les miliciens, ceux commis par les forces de sécurité congolaises, ou encore les possibles manquements de la part de la MONUSCO, qui a pour mandat principal d’assurer la protection effective des civils.

A lire aussi
CONTACTEZ-NOUS

Courriel: sautiyacongo@gmail.com
Skype: sautiyacongo
Facebook: Sautiyacongo
Twitter: Sautiyacongo







Sauti ya Congo | Design By Le mak | Instagram