Mise à jour le 23 August,19 à 11 h 07 min

RDC : La LUCHA dénonce un complot politique et un procès d’intentions contre Nicolas et Josué en détention arbitraire depuis mi-juillet 2017

Publié le : 7 August,17 à 13 h 45 min

Mbuji-Mayi, le 06 Août 2017 – Le Mouvement citoyen non-partisan et non-violent “Lutte pour le Changement” (LUCHA), à travers sa cellule de Communication, a fait une mise au point sur le dossier relatif à la détention arbitraire de ses deux membres à Mbuji-Mayi. Ci-dessous, l’intégralité :

Après avoir perdu contact avec ses militants depuis leurs enlèvements et détentions au secret à l’ANR, la Lucha Mbujimayi est à mesure de communiquer à l’opinion de quoi il s’agit :

  1. Nicolas Mbiya et Josué Kabongo ont été enlevés et détenus au sécret dépuis le 14 Juillet 2017, tandis que Josué Cibwabwa a été lui, enlevé le 15 Juillet 2017. Nos camarades ont privés de toutes visites(avocats et membres de familles) pour soit disant raison d’enquête avant d’être transfèrés au Parquet Général le 20 Juillet 2017.
  2. Durant leur detention, nos amis ont été entendus par un OPJ sur les accusations soient disant de “vol des informations secrètes” de la CENI/Kasaï Oriental et ceci n’est qu’un Procès d’intention usité d’un véritable acharnement politique des autorités locales contre nos militants, car aucun d’eux ne détiennent aucune information dite ” secrète” de la CENI Kasai oriental. Nous mettons quiconque au défi d’en apporter les preuves. la LUCHA Mbujimayi se dit consternée par les accusations tendant à saper son image saine.
  3. la LUCHA informe l’opinion de s’ inspirer de cette version qui est une bonne après plusieurs spéculations autour de ce procès d’intentions de certains concitoyens mal intentionnés et nos réaffirmons notre engagement dans la recherche du changement.
  4. La LUCHA dit décliner toute sa responsabilité dans la découverte de 19 cartes d’électeurs dans le sac d’un agent de la CENI, soit disant militant de notre mouvement citoyen, argument que plusieurs utilisent pour salir l’image de marque des jeunes civilisés de la Lucha Mbujimayi. Ceci est une affaire qui n’a rien à avoir la LUCHA.
  5. Il est inconcevable que les militants de la LUCHA qui sont engagés dans les actions citoyennes pour l’alternance et les élections dans le bref délai payant ainsi prix : enlèvements, prison, résiliation de leur contrat de travail, les menaces et intimidations soient devenus aujourd’hui un obstacle dans l’évolution du processus électoral.
  6. Face à ce complot politique obscur et procès d’intentions, la Lucha appelle les congolais militants et défenseurs de droits de l’homme à faire bloc à toute implication dans cette affaire et exiger la libération de ses militants.

A lire aussi

Publié le : 23 January,19 à 13 h 46 min

RDC : POUR UN ETAT DE DROIT ET DEMOCRATIQUE

Publié le : 23 April,19 à 9 h 50 min

Irumu: plus de 8 écoles endommagées par le vent et 1500 élèves affectés, des élus locaux interpellent les autorités

CONTACTEZ-NOUS

Courriel: sautiyacongo@gmail.com
Skype: sautiyacongo
Facebook: Sautiyacongo
Twitter: Sautiyacongo







Sauti ya Congo | Design By Le mak | Instagram