Mise à jour le 19 August,19 à 16 h 34 min

RDC : la FBCP appelle au respect des droits de visite des avocats et défenseurs ds droits humains à la prison de Ndolo

Publié le : 22 May,18 à 10 h 26 min

Kinshasa, le 21 mai 2018 – La Fondation Bill Clinton Pour la Paix (FBCP) a déploré les tracasseries et menaces d’arrestation contre l’Activité des droits de l’homme Emmanuel Cole par un militaire de la prison Militaire de Ndolo. D’un ton ferme, elle dénonce ce mauvais traitement contre ce défenseur des droits humains. Et elle invite les autorités Administratives et militaires à tout mettre en œuvre pour que les visiteurs, avocats et défenseurs puissent avoir l’accès facile à la prison militaire de Makala.

Monsieur Emmanuel Cole était arrivé le 20 mai 2018 vers 12h30 pour rencontrer le Président Janai Kagofero détenu en prison militaire de Ndolo depuis 11 mars 2017 sans jugement et malade avait remplis toutes les formules avant d’entrer en prison.En plus il avait payé le carte de visiteur uniquement pour lui rendre la visite pour une somme de 2500FC pour une durée d’un année.

“Pendant leur entretien, il a été entrain d’écrire, brusquement un militaire s’est présenté à lui. Monsieur, qu’est -ce que tu es entrain d’écrire en Anglais ? Le militaire a pris par la force ce papier, en disant qu’il était en l’État d’arrestation. Ce Monsieur est entrain de défendre les Rwandais et il est suspect”, rapporte le communiqué de la FBCP rendu public le 21 mai 2018.

Pour échapper à leur tentative, Emmanuel Cole a du quitter le lieu.

SYC

 

 

A lire aussi
CONTACTEZ-NOUS

Courriel: sautiyacongo@gmail.com
Skype: sautiyacongo
Facebook: Sautiyacongo
Twitter: Sautiyacongo







Sauti ya Congo | Design By Le mak | Instagram