Mise à jour le 23 August,19 à 11 h 07 min

RDC : La coupure du signal de RFI à Kinshasa et à Bukavu est un acte illégal et arbitraire selon RSF et JED

Publié le : 22 February,16 à 15 h 38 min

(Kinshasa, le 17 février  2016) – Reporters sans frontières (RSF) et Journaliste en danger (JED), son organisation partenaire en République démocratique du Congo, sont profondément choqués par la nouvelle coupure brusque du  signal d’émission de la radio française RFI, intervenue mardi 16 février 2016, simultanément dans la capitale Kinshasa, et à Bukavu, chef-lieu de la province du Sud-Kivu, à l’Est de la RDC.

« Les principaux partis de l’opposition avaient décrété une “journée ville morte” pour exiger le respect de la Constitution qui interdit au Président Joseph Kabila de briguer un troisième mandat, le signal de RFI a été coupé dès les premières heures de la journée, et n’a pu être rétabli qu’en début de soirée », constatent ces deux structures.

Selon le Ministre de la Communication et des Médias, également porte-parole du gouvernement, il s’agissait d’une mesure conservatoire prise par les autorités locales pour empêcher ce média de « mettre de l’huile sur le feu ».

Reporters sans frontières et JED dénoncent un acte illégal et arbitraire qui traduit l’acharnement politique des autorités congolaises contre une radio internationale écoutée chaque jour par des millions de Congolais, et qui « dérange » par son indépendance.

Compte tenu de la récurrence de ces coupures de signal, et du contexte tendu dans lequel s’installe le processus électoral en RDC, Reporters sans frontières et JED demandent que tout soit mis en œuvre pour identifier les véritables donneurs d’ordre de cette grave atteinte à la liberté de l’information, afin que pareil acte ne puisse se reproduire.

Pour rappel, la RDC est classée 150ème pays sur 180 au Classement sur la liberté de la presse établi par RSF en 2015.

SYC 

Ci – Joint : Alerte, RSF et JED demandent une enquête sur la coupure du signal de RFI à Kinshasa et à Bukavu

Tags : , , , , , ,

A lire aussi

Publié le : 20 May,19 à 9 h 36 min

JUSTICIA ASBL lance une pétition demandant au chef de l’Etat de ne pas nommer dans le gouvernement des personnes soupçonnées d’avoir commis des violations graves des droits humains

Publié le : 24 May,16 à 17 h 32 min

Préparatifs de la marche du 26 mai, huit opposants arrêtés par l’ANR à Matadi

Publié le : 3 May,19 à 10 h 18 min

RDC: 210 femmes violées de janvier à mars à Masisi

CONTACTEZ-NOUS

Courriel: sautiyacongo@gmail.com
Skype: sautiyacongo
Facebook: Sautiyacongo
Twitter: Sautiyacongo







Sauti ya Congo | Design By Le mak | Instagram