Mise à jour le 25 November,19 à 9 h 15 min
Sauti Ya Congo > Nos actualités > Les sanctions ciblées prises par l’Union Européenne contre les hauts responsables congolais doivent être maintenues [communiqué conjoint]

RDC : La Communauté Internationale appelée à s’impliquer pour l’application intégrale de l’accord du 31 Décembre 2016

Publié le : 11 April,17 à 14 h 33 min

Le Cercle National de Réflexion sur la Jeunesse en RDC( CNRJ-RDC) est préoccupé par la situation politico-sécuritaire actuelle du pays et appelle la Communauté Internationale à s’impliquer pour que l’accord du 31 décembre 2016 soit intégralement appliqué dans son esprit et sa lettre.

Conformément à la Constitution de la République Démocratique du Congo, le mandat du Président de la République avait pris fin le 19 décembre 2016 et celui des Députés Nationaux en février 2017; un consensus devrait alors être trouvé pour la gestion du pays; ce consensus était dans l’accord politique signé le 31 décembre 2016.

Cette ONGDH constate que les animateurs politiques ne parviennent toujours pas à se mettre d’accord surtout sur le chapitre de la Nomination du Premier Ministre et s’écarte petit à petit à l’esprit de l’accord; c’est qui peut rendre à zéro l’effort consenti déjà pour la signature de cet accord.

Ce consensus devrait permettre d’aller vite aux élections et remettre le pays dans sa voie démocratique; et cela dans le délai convenu. Sinon le pays court derrière un risque d’un désastre sécuritaire, a déclaré Jean Claude Buuma Mishiki, Président de l’ONG CNRJ-RDC.

L’appel est ainsi lancé aux Nations Unies, l’Union Africaine, l’Union Européenne, l’Organisation Internationale de la Francophonie et d’autres partenaires de la République Démocratique du Congo afin de s’impliquer directement chacun à son niveau pour la mise en pratique de l’accord politique du 31 Décembre 2016.

Selon l’ONGDH, ces partenaires de la RDC devraient, en des termes clairs et précis, prévenir les acteurs politiques congolais sur les risques liés au non application de cet accord et les conséquences néfastes associées à ce non application de l’accord.

Le CNRJ-RDC appelle la Monusco d’éviter à collaborer avec un Gouvernement qui ne sera pas issu de l’accord du 31 décembre 2016 conformément à la Résolution du Conseil de Sécurité de l’ONU 2348.

SYC

A lire aussi

Publié le : 14 March,17 à 15 h 50 min

RDC : Le CNRJ appelle à des enquêtes sur les massacres des civils à Kitshanga entre février et mars 2013

Publié le : 10 April,18 à 8 h 49 min

RDC : la crise politique et ses répercussions en matière humanitaire, de droits humains et de sécurité

Publié le : 5 March,19 à 16 h 30 min

Cinq causes qui font que les femmes mariées préfèrent la souffrance au divorce

CONTACTEZ-NOUS

Courriel: sautiyacongo@gmail.com
Skype: sautiyacongo
Facebook: Sautiyacongo
Twitter: Sautiyacongo







Sauti ya Congo | Design By Le mak | Instagram