Mise à jour le 18 October,19 à 9 h 27 min
Sauti Ya Congo > Nos actualités > Le CNRJ-RDC appelle les autorités tant civiles que militaires à traduire en justice les éléments militaires FARDC qui se sont ingérés dans le déguerpissent

RDC : La CDJP dénonce l’inefficacité de la Commission ad hoc «Mbororo» à Dungu (Haut-Uelé)

Publié le : 13 July,17 à 13 h 38 min

DUNGU, le 12 Juillet 2017 – La Commission Diocésaine Justice et Paix de Dungu-Doruma déplore l’inefficacité de la commission «Mbororo» mise sur pieds par l’arrêté du Gouverneur Docteur LOLA KISANGA n°01/JPLK/024/CAB/PROGOU/H-U/2017 du 13/04/2017 portant création d’une commission chargée de suivi de déplacement, de cantonnement temporaire et de recensement des éleveurs nomades Mbororo et leurs cheptels en province du Haut-Uélé.

Trois mois après la création de cette Commission, les éleveurs Mbororo continuent à inquiéter la population riveraine du territoire de Dungu, principalement celle du sud du territoire, sur l’axe routier Nambia-Babagu dans le territoire de Niangara. Cette population est constituée des déplacés qui ont fuient la LRA au nord du territoire de Dungu pour la plupart.Les autorités provinciales sont appelées à dépêcher une mission mixte (autorités locales de ces deux territoires et la commission ad hoc) pour s’imprégnerde la situation sur le terrain et trouver une solution immédiate.

Dans un communiqué diffusé ce 11 juillet dans l’une des radios locales (Radio Tangazeni Kristo), ce groupe de déplacés constitué en Comité de fait a dénoncé les récentes tracasseries des éleveurs Mbororo qui constituent, à ce jour, une source d’insécurité majeure pour leurs biens de champs et leurs familles.

Ce comité restreint dénonce également que ces éleveurs, auxquels sont associés les braconniers UDA constitués eux aussi de plusieurs nationalités, menacent la population locale auprès des produits de leurs Champs.

« Ils demandent à cette population locale de leur vendre paddy, manioc, banane et autre à un prix forfaitaire qu’eux même fixent sous la menace de leurs couteaux et machettes. Par moment, là où ils ne trouvent personne, ils se comportent en maitre de champs, laissant leurs bétails ravager toute la récolte, pendant qu’eux sont entrain de piller, même les habits. Certains sont même tentés de prendre de force jeunes filles et femmes parmi les habitants, mariées ou mineures peu importe. Il y a même des soupçons d’un cas de viol sur une femme sourde-muette par un de ces éléments, le mari de cette dernière étant incapable de dénoncer ce fait », a indiqué l’Abbé Jean-Pierre BAGUDEKIA Directeur de la CDJP Dungu.

La société civile locale qui dénonce cette situation promet d’entrer en contact avec la Commission ad hoc pour appuyer cette population dans ses démarches en vue de trouver gain de cause.

SYC

A lire aussi

Publié le : 9 April,19 à 9 h 00 min

COMMUNIQUE DE PRESSE N°004/JUST/2019

Publié le : 3 May,17 à 10 h 30 min

RDC : Le Gouvernement central appelé à éradiquer les poches d’insécurité dans l’Est et au Kasaï

Publié le : 14 May,18 à 19 h 12 min

RDC : ACAJ condamne la violation par le Gouvernement de l’article 7 de la Loi les partis politiques !

CONTACTEZ-NOUS

Courriel: sautiyacongo@gmail.com
Skype: sautiyacongo
Facebook: Sautiyacongo
Twitter: Sautiyacongo







Sauti ya Congo | Design By Le mak | Instagram