Mise à jour le 12 December,19 à 10 h 33 min
Sauti Ya Congo > Nos actualités > DECLARATION DES ORGANISATIONS DE LA PROMOTION ET DEFENSE DES DROITS DE L’HOMME DU KASAI ORIENTAL, A L’OCCASION DU 71 eme ANNIVERSAIRE DE LA DECLARATION DE DROIT DE L’HOMME.

RDC : La CDJP dénonce le dysfonctionnement dans la prison centrale de Dungu 

Publié le : 3 July,17 à 13 h 19 min

DUNGU, le 03 Juillet 2017 – La Commission Diocésaine Justice et Paix de Dungu Doruma (CJDP) alerte les Autorités administratives locales, provinciales et nationales ainsi que la MONUSCO sur le dysfonctionnement de l’administration pénitentiaire de la prison central de DUNGU, suite au délabrement de ses infrastructures et aux mauvaises conditions de détention depuis près de deux mois.

Construit en 1946 par le Gouvernement de la RD Congo et réhabilitée en 2012 par la MONUSCO, cette maison carcérale est d’une capacité d’accueil de 150 pensionnaires, hommes et femmes. Cependant, elle abrite à ce jour au moins 226 détenus parmi lesquels nombreux n’ont pas encore été jugés et vivent dans des conditions d’extrême nécessité.

Le CDJP constate qu’un vent violent accompagnant le retour de la saison pluvieuse venait d’emporter une partie de sa toiture gauche de ce bâtiment qui nécessite une réhabilitation immédiate.

« Les Autorités Administratives de la RD Congo ainsi que ses partenaires sont invités à intervenir au plus urgent pour réhabiliter ces infrastructures délabrées », a déclaré ….

Par ailleurs, la situation des détenus incarcérés dans cette prison est confuse et ségrégationniste. La prise en charge alimentaire et médicale des prisonniers de droits communs laisse à désirer. Ces derniers, très confinés dans leurs cellules et abandonnés à leur triste sort, passent la nuit dans des conditions inhumaines. Les plus chanceux dorment sur des nattes déchiquetées. Les soins médicaux leurs administrés rarement. Des cas de décès en détention sont déplorés, selon le rapport de la clinique juridique de la CDJP.

D’autre part, les prisonniers militaires semblent être bien traités pour ceux qui perçoivent encore une partie de leurs soldes et leurs rations les parviennent par intermittence. Cependant, la majorité des évasions signalées a été constitué de prisonniers militaires.

La Commission Diocésaine Justice et Paix de Dungu Doruma (CJDP) déplore le manque d’attention présumé de la part des autorités administratives locales sensées alerter leurs hiérarchies respectives ainsi que d’autres partenaires pour conjuguer leurs efforts afin de mettre fin à ce dysfonctionnement en améliorant les conditions de vie des détenus.

CJDP via SYC

A lire aussi

Publié le : 19 September,16 à 1 h 36 min

La République Démocratique du Congo au bord du précipice devrait cesser la répression contre les militants anti-glissement !

Publié le : 20 April,16 à 12 h 27 min

RDC : La société civile du Katanga appelle Kodjo au respect du cadre légal de la résolution 2277

Publié le : 30 March,19 à 20 h 59 min

Le calvaire d’être un détenu congolais.

CONTACTEZ-NOUS

Courriel: sautiyacongo@gmail.com
Skype: sautiyacongo
Facebook: Sautiyacongo
Twitter: Sautiyacongo







Sauti ya Congo | Design By Le mak | Instagram