Mise à jour le 14 October,20 à 16 h 18 min
Sauti Ya Congo > Non classé > Pas de levée de sanctions ciblées contre les hauts responsables Congolais impliqués dans les violations graves des droits humains sans garantie de justice [Communiqué conjoint]

RDC : JUSTICIA Asbl dénonce le cas de monnayage de l’enrôlement ayant entrainé des blessés par balles à Lubumbashi

Publié le : 6 January,17 à 15 h 39 min

(Lubumbashi, le 05 janvier 2017) – JUSTICIA Asbl dénonce le monnayage de l’enrôlement, une pratique courante dans des centres d’enrôlement du fait que plusieurs personnes passent des journées entières sans obtenir leurs cartes d’électeurs. Cette situation devient plus préoccupante avec le cas de ce policier qui a ouvert le feu sur M. Mukendi Zacharie pour avoir refusé de lui payer les droits d’accès au bureau d’enrôlement.

Dans un communiqué, JUSTICIA Asbl recommande au Commissaire provincial de la Police Nationale Congolaise de mettre tout en œuvre pour débusquer les policiers qui monnaient l’accès aux centres d’enrôlement et de les punir de manière exemplaire.

« En effet, il revient des moniteurs de JUSTICIA Asbl déployés  dans la commune Katuba pour effectuer  le monitoring du processus électoral, qu’un policier commis à la sécurité du matériel électoral au centre d’enrôlement (Jiwe 1 Saint Pierre) se trouvant dans l’enceinte de la paroisse Saint Martin, a tiré, ce jeudi 05/01/2017, vers 11 h 00,  à bout portant sur Monsieur MUKENDI Zacharie, âgé de 22 ans, alors qu’il était venu se faire enrôler », indique cette une organisation de promotion et de protection des droits de l’homme.

Selon plusieurs témoignages récoltés sur place, le policier qui a tiré sur l’infortuné, exigeait à titre de droit d’accès aux bureaux d’enrôlement le paiement d’une somme d’argent équivalente à 1000 franc congolais. Suite à l’opposition affichée par Monsieur MUKENDI Zacharie, le policier va tirer sur lui une balle qui l’a transpercé la hanche et atteint une autre personne qui se trouve dans un état moins grave.

A en croire JUSTICIA Asbl, « Monsieur MUKENDI Zacharie, lui, est en soins intensifs à l’hôpital Jason Sendwe, alors que l’autre victime encore sans identité est prise en charge à l’hôpital du Cinquantaine situé au quartier Golf Karavia. »

Cette organisation de protection des droits de l’homme exprime des craintes face à ces irrégularités à répétition qui risquent de retarder dangereusement le processus d’enrôlement qui est prévu pour 90 jours dans cette partie du pays.

A la CENI /Haut Katanga, JUSTICIA Asbl recommande de collaborer étroitement avec le commissariat de la police pour dénoncer les policiers dont le comportement laisse à désirer. De son côté, la population  devra contacter les organisations de défense des droits de l’homme ou le bureau de la CENI le plus proche pour dénoncer tout cas d’abus de la part des éléments de la police ou de ceux de la CENI.

SYC

Ci – joint : Le Communiqué 

A lire aussi

Publié le : 10 March,17 à 14 h 09 min

RDC : Une campagne de sensibilisation des femmes sur la lutte contre les abus familiaux lancée à Kinshasa

Publié le : 18 May,16 à 17 h 26 min

RDC : Le GADHOP plaide pour le renforcement des mesures sécuritaires à Butembo

Publié le : 25 November,19 à 9 h 15 min

Les sanctions ciblées prises par l’Union Européenne contre les hauts responsables congolais doivent être maintenues [communiqué conjoint]

CONTACTEZ-NOUS

Courriel: sautiyacongo@gmail.com
Skype: sautiyacongo
Facebook: Sautiyacongo
Twitter: Sautiyacongo







Sauti ya Congo | Design By Le mak | Instagram