Mise à jour le 13 September,19 à 14 h 14 min
Sauti Ya Congo > Nos actualités > Ituri: la RN4 devenue impraticable, plus de 800 véhicules bloqués entre Mambasa et Kisangani

RDC : #Justice4Beni, la manifestation de LUCHA violement réprimée à Goma

Publié le : 14 May,16 à 12 h 17 min

La manifestation organisée ce matin par la LUCHA devant le Quartier Général de la MONUSCO vient d’être violemment réprimée par la Police à Goma, apprend – t – on des sources locales. Cette activité citoyenne visait le dépôt, au Chef du Bureau de la MONUSCO/Goma, du mémorandum de la LUCHA adressé aux autorités congolaises et à la MONUSCO qui partagent la responsabilité de sécuriser les populations en proie aux massacres. Sept manifestants seraient arrêtés.
CiaWHwuXIAAEn84
Alors que les autorités politico – administratives étaient préalablement informées de cette activité, il a été constaté un fort déploiement des éléments de la Police Nationale Congolaise devant le QG de la Monusco et dans les ronds – points du centre – ville peu avant cette rencontre prévue de 8 heures à 11 heures locales.

A peine commencée, la manifestation a été violemment réprimée et les jeunes de la Lutte pour le Changement (LUCHA) environs une vingtaine ont été brutalement dispersés sous le regard du Chef de Bureau de la MONUSCO Goma qui attendait recevoir leur mémorandum.

Si une dizaine des jeunes s’est réfugiée dans l’enclos de la MONUSCO, l’on apprend que certains ont été blessés et sept autres arrêtés par la Police parmi lesquels Pascal Byumanine, Jean-Paul Kuyamba, et Jean-Paul Mulagizi.

Aux dernières nouvelles, ce jeunes sont à la mairie en train d’être auditionnés. Alors que les dix jeunes qui s’étaient refugiés à la MONUSCO lors de la dispersion ont été tous accompagné dans des véhicules de la MONUSCO loin de ces périmètres afin de leur permettre de rentrer calmement chez eux.

En outre, il a été signalé l’interpellation de deux journalistes dont Charly Kasereka de la VOA Afrique qui aurait été contraint par la Police d’effacer les images prises lors de cette répression.

Des voix s’élèvent pour condamner fermement cette attitude des autorités provinciales de Goma de restreindre les libertés d’expression et de manifestation de ces jeunes reconnues par la Constitution de la République. La MONUSCO déplore la brutalité dont ont fait montre les éléments de la Police  à l’endroit des manifestants. Elle espère que des mesures disciplinaires seront prises contre ces policiers.

« Citoyens, ne nous laissons pas distraire, ni intimider. Le sang de nos compatriotes doit cesser de couler… », a indiqué LUCHA dans un message.

Leur mémorandum appelle à des actions concrètes de la part du Président de la République, de la MONUSCO et des Nations – Unies pour mettre fin à ces massacres, juger les responsables et rendre justice aux victimes.

SYC

A lire aussi

Publié le : 13 July,17 à 12 h 11 min

RDC : Des ONGDH plaident pour une bonne prise en charge sanitaire des détenus de la prison central de Kananga

Publié le : 4 July,18 à 16 h 11 min

RDC : la famille de Prosper Tunda en insécurité à Kinshasa et à Kindu (FBCP)

Publié le : 28 May,18 à 14 h 40 min

RDC : GADHOP alerte sur la persistance du banditisme à Butembo et l’activisme de groupes armes à Lubero

CONTACTEZ-NOUS

Courriel: sautiyacongo@gmail.com
Skype: sautiyacongo
Facebook: Sautiyacongo
Twitter: Sautiyacongo







Sauti ya Congo | Design By Le mak | Instagram