Newsletters | Instagram | Dernière mise à jour le 22/05/2019
Logo sauti ya congo

RDC : Goma, la MONUSCO réclame des sanctions contre les policiers qui ont brutalisés les jeunes LUCHA

Publié le : 14 May, 2016 à 16 h 01 min

Daniel Ruiz, le chef de Bureau de la MONUSCO à Goma a déploré la brutalité dont ont fait montre des éléments de la PNC à l’endroit de ces jeunes militants qui manifestaient pacifiquement devant les installations de la MONUSCO. Sur Radio Okapi, il dit espérer que les responsables de la PNC vont sanctionner ces actes:

«Les autorités civiles et policières du Nord-Kivu nous ont garanti qu’elles protègeraient les manifestants, je ne peux interpréter que ça été des éléments indisciplinés qui ont pris l’initiative contre les ordres de leurs supérieurs pour brutaliser les manifestants. Et c’est dommage ! J’espère que les mesures disciplinaires seront prises.»

Malgré l’intervention du chef de bureau de la MONUSCO-Goma, demandant à la police de cesser avec cette brutalité, des militants ont été arrêtés et embarqués manu militari jusqu’au poste de police. Selon Radio Okapi, un colonel de la police qui commandait cette opération, a fait savoir qu’il en avait reçu l’ordre de ses supérieurs et qu’il devait l’exécuter.

C’est au terme des discussions entre les responsables de la MONUSCO et ceux de la PNC à la mi-journée que la promesse de libération imminente des Jeunes LUCHA a été faite au Chef de bureau de la mission onusienne à Goma, Daniel Ruiz.

Les manifestants protestaient contre le récent massacre de dix-sept personnes attribué aux rebelles ougandais des ADF à Beni.  Depuis longtemps, les FARDC, appuyées par la Monusco, mènent des opérations pour démanteler ces rebelles dans la zone.

SYC

Articles Récents