Newsletters | Instagram | Dernière mise à jour le 21/05/2019
Logo sauti ya congo

RDC : Le GADHOP plaide pour le renforcement des mesures sécuritaires à Butembo

Publié le : 18 May, 2016 à 17 h 26 min

Dans un communiqué officiel, le GADHOP recommande au Comité urbain de Sécurité, de renforcer les stratégies de sécurité concertées avec les opérateurs économiques et d’établir un mécanisme permanent de collaboration pour maintenir la sécurité de la ville stable.

Il devrait aussi rappeler aux autorités provinciales et nationales la nécessité de renforcer les unités de la police et les doter des moyens logistiques efficaces en Ville de Butembo et ses environs ; et surtout, d’encourager la collaboration entre structures des jeunes, population et services de sécurité pour la dénonciation des mouvements suspects dans les entités.

Les victimes de l’insécurité en ville de Butembo devraient être prises en charge par le trésor public afin de marquer sa solidarité et inspirer davantage confiance de la population.

La ville de Butembo connait actuellement une allure inquiétante de l’insécurité caractérisée par des hold ups systématiques contre les paisibles citoyens. Chaque jour qui passe, des cas d’insécurité sont rapportés dans plusieurs quartiers de la Ville.

La situation est encore préoccupante étant donné que ces bandits opèrent aux premières heures de la soirée, avec une telle quiétude comme s’ils ont une garantie d’intouchabilité. Les hold-ups dans les stations service de vente de carburant ainsi que dans les alimentations situées dans des milieux pourtant réputés très proches des positions de la police traduisent un manque de coordination et de collaboration entre d’une part les services de sécurité et la population de l’autre.

Ces tristes événements s’ajoutent à la situation générale des violations graves des droits humains  vécues en territoires de Beni et Lubero  dont les solutions sont loin d’être trouvées par les gouvernants qui ne mettent pas suffisamment d’attention particulière  aux morts innocentes qui pourtant avaient droit à la vie comme leurs tueurs  et le reste des vivants, déplorée par les forces vives de la  RDC.

Ce mardi déjà, le mot d’ordre de la Société Civile en rapport avec la Ville morte a été respectée à Beni et Butembo. Pas de circulation, les commerces n’ont pas ouverts… Ceci est une expression de prise de conscience de tous sur la revendication légitime des droits longtemps bafoués.

Ainsi, le GADHOP plaide aussi pour la redynamisation des « Nyumba Kumi » et la dotation des chefs des cellules des matériels de communication pouvant leur permettre d’effectuer des alertes rapides avec les services de sécurité.

Aux victimes de l’insécurité de porter plainte contre inconnue et exiger des enquêtes sur ces cas d’atteintes à leurs droits.

SYC

Articles Récents