Mise à jour le 14 October,20 à 16 h 18 min
Sauti Ya Congo > Non classé > Pas de levée de sanctions ciblées contre les hauts responsables Congolais impliqués dans les violations graves des droits humains sans garantie de justice [Communiqué conjoint]

RDC : Forte militarisation dans l’ex. Katanga, JUSTICIA écrit une lettre ouverte au Ministre de la Défense

Publié le : 6 April,16 à 8 h 50 min

JUSTICIA Asbl fait état d’une forte psychose d’insécurité parmi les populations civiles à la suite de la circulation des chars de combat, auto- blindés, des caisses des minutions ainsi que des commandos lourdement armées dans les provinces du Haut-Katanga, Haut-Lomami, Tanganyika et Lualaba.

Dans cette lettre ouverte adressée à Monsieur le Ministre Congolais chargé de la  défense nationale, anciens combattants et réinsertion, JUSTICIA Asbl note que c’est depuis le 01/04/2016 qu’environ 60  chars combat, des auto-blindés et autres armes sophistiquées escortés par des éléments de la Garde Républicaine sont aperçus dans les villes de Lubumbashi, Kamina, Kolwezi et bientôt à Kalemie causant une forte psychose d’insécurité au sein des populations civiles.

« Ces armes seraient arrivées à Lubumbashi par voies ferrées, une partie d’entre elles aurait été entreposée à Kamina, une autre à Kolwezi et une autre encore à Lubumbashi où déjà dans la journée de ce vendredi 01 avril 2016 quelques-uns (chars de combat, blindés et militaires fortement armés) auraient été aperçus dans la Commune Kenya, une de 7 communes que composent la ville de Lubumbashi », peut – on lire.

Et de poursuivre : « A Lubumbashi, une partie de ces engins de guerre aurait pris la direction du camp militaire Kimbembe, une autre au camp Vangu et une autre encore à l’une des fermes du Chef de l’Etat. Il y aurait eu, en outre quelques défections le long du trajet kamina – Lubumbashi, avec des conséquences imprévisibles que cela suppose ».

A quelques mois de la tenue des élections présidentielles et législatives consacrant ainsi la première alternance démocratique, JUSTICIA Asbl estime que  faire circuler autant d’armes dans une zone non officiellement astreinte aux conflits armés a un impact sur la situation sécuritaire des habitants. D’où, le droit légitime de congolais de solliciter du Ministre de la Défense nationale une explication quant à ce.

« Faut-il, Monsieur le Ministre, vous rappeler que ces armes et ces militaires( près de 10.000 hommes dont un nombre important des femmes) bien formés ont toute leur raison d’être dans les provinces du Nord et Sud Kivu qui sont le plus confrontées à des incursions répétées de la part des forces négatives et des mouvements insurrectionnels », souligne JUSTICIA Asbl.

Aussi, s’inquiète – t – elle que la RDC puisse acquérir ses armes lourdes qui seraient venues de la Chine et des pays limitrophes, alors qu’elle est sous embargo militaire telle que rappelé par la résolution 2277 du Conseil de Sécurité des Nations de l’ONU prorogeant à un an le mandat de la MONUSCO en son point ii.

« En vous adressant cette lettre, JUSTICIA Asbl vous prie de bien tenir compte du droit à l’information reconnu à tout Congolais et de toutes ces personnes apeurées qui sont inquiètes de cette forte militarisation des provinces pré-rappelées et que vous fournirez à la population des explications pour ne pas exacerber la psychose d’insécurité qui ne manquera pas d’avoir des conséquences tant sur la vie économique que sociale », précise la lettre ouverte.

Pour ces activistes, le silence du Ministre créditerait la thèse d’une vaste préparation des violations des droits de l’homme en République Démocratique du Congo au regard du communiqué de presse n° 002/JUST/2016 dans lequel JUSTICIA Asbl saluait la Résolution précitée et invitait la Procureure de la Cour Pénale Internationale à suivre avec attention l’évolution de la dégradation de situation en RD Congo.

JUSTICIA Asbl espère enfin que ces armes ne seront pas utilisées sur une population civile qui chercherait à réclamer par des moyens pacifiques et légaux, le respect de la constitution en vue de la première alternance démocratique dans le pays.

SYC 

Ci – Jointe :

Lettre Ouverte adressée au Ministre Congolais chargé de la  défense nationale, anciens combattants et réinsertion

A lire aussi

Publié le : 1 July,17 à 8 h 36 min

RDC : Découverte de nouvelles fosses communes, la justice a l’épreuve de sa crédibilité

Publié le : 29 June,18 à 11 h 27 min

RDC : CNRJ condamne les braquages et appelle les autorités à mieux protéger les populations de Masisi

Publié le : 3 November,16 à 17 h 47 min

RDC : Pour illégalité, le Gouverneur Kimbuta invité à annuler son interdiction de manifestations publiques à Kinshasa

CONTACTEZ-NOUS

Courriel: sautiyacongo@gmail.com
Skype: sautiyacongo
Facebook: Sautiyacongo
Twitter: Sautiyacongo







Sauti ya Congo | Design By Le mak | Instagram