Mise à jour le 29 June,20 à 8 h 40 min
Sauti Ya Congo > Nos actualités > RDCONGO : LA VSV EXIGE LE RETRAIT DES PROPOSITIONS DE LOIS AUBIN MINAKU ET GARRY SAKATA AYANT ETE A LA BASE DES VIOLENCES ET DES VIOLATIONS DES DROITS HUMAINS

RDC : Dialogue, la VSV prône le respect de la constitution et l’alternance politique 2016

Publié le : 21 January,16 à 2 h 30 min

Pour la Voix des Sans Voix pour les Droits l’Homme (VSV), il est impérieux de n’envisager, avant, pendant et à l’issue du dialogue aucun partage des postes ni des fonctions afin d’éviter des désillusions, déceptions et frustrations susceptibles de ne pas favoriser la cohésion nationale et la consolidation de la démocratie en RDC.

Dans un communiqué, la VSV salue la désignation, par la Commission de l’Union Africaine, en qualité de facilitateur du dialogue national politique en République Démocratique du Congo, de Monsieur Edem Kodjo, ancien Secrétaire Général de l’Organisation de l’Unité Africaine (actuelle Union Africaine) et ancien Premier Ministre du Togo.

Elle espère que les consultations pré-dialogue qu’entamera ce facilitateur permettront de rapprocher et d’harmoniser les vues entre les acteurs politiques notamment la majorité au pouvoir et l’opposition politique en vue d’un agenda commun avec des objectifs clairs et précis du dialogue sans énerver la Constitution du pays.

Pour la VSV, « si le dialogue national n’a réellement pour objectif que l’organisation d’un processus électoral apaisé, complet, inclusif et crédible, comme repris dans l’ordonnance signée par le Président de la République, samedi 28 novembre 2015 en respectant la Constitution de la RDCongo et l’alternance politique en 2016, il serait souhaitable que tous les acteurs de l’opposition politique y prennent part active ».

Par conséquent, elle invite tous les acteurs politiques de l’Opposition qui, pour des raisons tout à fait légitimes hésitent encore à rencontrer le facilitateur, le moment venu, de le faire dans l’objectif, précise le communiqué «  de l’écouter et à l’occasion de présenter leur cahier des charges consécutives au respect strict de la Constitution ».

La VSV demande aux autorités congolaises de donner des signaux clairs et forts en faveur d’un dialogue national inclusif en faisant libérer tous les détenus et prisonniers politiques en RDC qui croupissent encore à la Prison Centrale de Makala ou dans d’autres cachots et prisons du pays.

Aussi, doivent – t – elles respecter la loi portant organisation et fonctionnement des partis politiques en mettant fin au dédoublement des partis politiques n’ayant pour seul objectif que de fragiliser les opposants politiques qui ne s’inclinent pas aux points de vue de la majorité au pouvoir.

A en croire la VSV, « le facilitateur Edem Kodjo devra œuvrer, pendant les pré-consultations pour la tenue effective et la réussite du dialogue politique national inclusif en persuadant la majorité au pouvoir d’élaguer de leur agenda les matières qui suscitent des craintes et autres appréhensions consécutives à la violation de la Constitution de la RDC et au non respect de l’alternance politique ».

Restant convaincue qu’aucun bon consensus ne peut sortir du néant sans que les acteurs politiques en présence ne se rencontrent et ne se parlent, la VSV tire la sonnette d’alarme sur le danger qui guette le dialogue national inclusif en RDC.

Au regard des leçons tirées de l’expérience des dialogues politiques antérieurs et des concertations nationales, il revient à la VSV que bon nombre d’acteurs politiques toutes tendances confondues qui soutiennent le dialogue le feraient en perspective du partage des postes et autres fonctions juteuses à la fin dudit dialogue national. D’où, la nécessité pour eux d’observer le respect strict la Constitution de la République et de l’alternance politique en 2016.

SYC

Ci – Joint : Le Communiqué  de Presse VSV N°3

A lire aussi

Publié le : 14 July,18 à 17 h 02 min

RDC : la société civile appelée à être plus active que spectatrice face aux difficultés de l’édification de la démocratie

Publié le : 24 February,17 à 18 h 36 min

RDC : La CENI devrait assurer un suivi rigoureux des opérations d’identification des électeurs au Sud-Kivu

Publié le : 3 November,16 à 17 h 47 min

RDC : Pour illégalité, le Gouverneur Kimbuta invité à annuler son interdiction de manifestations publiques à Kinshasa

CONTACTEZ-NOUS

Courriel: sautiyacongo@gmail.com
Skype: sautiyacongo
Facebook: Sautiyacongo
Twitter: Sautiyacongo







Sauti ya Congo | Design By Le mak | Instagram