Mise à jour le 30 September,20 à 9 h 49 min
Sauti Ya Congo > Nos actualités > La pénurie d’eau potable à Mbuji-Mayi risque d’engendrer des nouveaux cas de choléra [CEFOD/DH]

RDC : Des ONGDH plaident pour une bonne prise en charge sanitaire des détenus de la prison central de Kananga

Publié le : 13 July,17 à 12 h 11 min

Kananga, le 13 Juillet 2017 – Des Organisations des Droits de l’Homme locales sont préoccupées du nombre croissant de décès inopinés des détenus de la prison centrale de Kananga, l’unique maison carcérale qui existe dans cette ville construite à l’époque coloniale. Cette institution pénitentiaire connait actuellement un surpeuplement inquiétant, suite à plusieurs enjeux, tels que judiciaires et sécuritaires.

Devant ce débordement des prisonniers allant d’une proportion du simple au double, la prise en charge par les services pénitentiaires devient difficile et les conditions de vie carcérales se dégradent davantage.

Rien que pour la période d’Avril à la première quinzaine de juin 2017, nos structures ont compté plus de quatre décès du notamment à la malnutrition. Cela devrait interpeller et pousser le Gouvernement à réagir pour préserver la vie de ces détenus. Car, étant des personnes humaines, ces prisonniers jouissent des droits pour lesquels l’Etat est sensé respecter.

Ces structures déplorent le fait que la structure médicale de la prison centrale de Kananga ne dispose d’un personnel médical permanent et, en même temps, manque des intrants nécessaires l’administration des soins aux malades. Alors que parmi les détenus, nombreux sont de malade mentaux, des épileptiques et de malnutris qui sont tous confondus dans la promiscuité.

Face à cette situation, nos ONGDH recommandent :

  • Au Gouvernement provincial: De plaider en faveur de la justice provinciale qui fait face à la carence de Magistrats du Parquet et de juges. Car, cette situation contribue activement au surpeuplement des détenus ;
  • Au Ministre de la Santé Publique: D’affecter un personnel permanent avec des matériels et produits médicaux qu’il faut pour une bonne prise en charge de malades et même leur transfèrement en cas de nécessité ;
  • Au Ministre de la Justice : D’assurer un suivi étroit de traitement de détenus à tous le niveau.

Pour les organisations Provinciale de Droit de l’Homme :

  1. ARAL : Arche D’Alliance, Me Jasmine KATSHUNGA
  2. ACDHO : Association Congolaise de Droit de l’Homme, Mr Arthur PADINGANYI
  3. COJESKI : Collectif de jeune solidaire de Kinshasa (bureau de Kananga, Mr Tridon NTUMBA
  4. TDH : Travail de Droit de l’Homme. Me Aaron TSHIPAMBA
  5. LIZADEEL : Ligue de la zone africaine pour la défense de Droit de l’enfant et de l’élève, Mr Innocent MBUMBA
  6. REFEDEF : Réseau de Femme pour la protection de Droit de l’Enfant et de la Femme, Mm Thérèse MBELU
  7. RPDDH : Réseau de Protection de Défenseur de Droit de l’Homme, Me Jean MALHIS LUNGALA
  8. RJMP : Réseau jeune dans le monde pour la paix, Mr Edel Martin KABUTAKAPUA
  9. OCDH : Observatoire congolais pour le Droit de l’Homme, Me Hubert NGULADJOKO
  10. MDI : Mouvement pour le développement intégral, Mm Rose OKITO.

A lire aussi

Publié le : 22 March,19 à 17 h 00 min

Cinq priorités pour les droits humains adressées au président Félix Tshisekedi

Publié le : 6 June,19 à 16 h 15 min

RD Congo : Pas de justice pour le massacre de Mutarule en 2014

Publié le : 14 May,16 à 16 h 01 min

RDC : Goma, la MONUSCO réclame des sanctions contre les policiers qui ont brutalisés les jeunes LUCHA

CONTACTEZ-NOUS

Courriel: sautiyacongo@gmail.com
Skype: sautiyacongo
Facebook: Sautiyacongo
Twitter: Sautiyacongo







Sauti ya Congo | Design By Le mak | Instagram