Mise à jour le 14 October,20 à 16 h 18 min
Sauti Ya Congo > Non classé > Pas de levée de sanctions ciblées contre les hauts responsables Congolais impliqués dans les violations graves des droits humains sans garantie de justice [Communiqué conjoint]

RDC : Des ONG du Kasaï-Central plaident pour une justice équitable et impartiale dans le procès des présumés assassins des experts de l’ONU

Publié le : 15 July,17 à 10 h 42 min

Kananga, le 15 Juillet 2017 – Dix Organisations de Défense des Droits de l’Homme de la province du Kasaï Central ont publié un Communiqué Conjoint vendredi à Kananga. Elles ont plaidé pour une justice équitable et impartiale dans le procès opposant le ministère public aux présumes assassins des Experts de l’ONU.  Un point de presse conjoint a été organisée à cette occasion. Ci-dessous, l’intégralité :

Nos Organisations des Droits de l’Homme suivent de près le déroulement du Procès sur l’assassinat des Experts des Nations Unies, Michael Sharp et Zaida Catalan, ouvert depuis le 05 Juin 2017. Le verdict de ce procès est attendu avec impatience tant par la population congolaise que par la communauté internationale dont fait partie les familles des victimes.

Nos Organisations prennent acte du fait que l’Officier du Ministère public poursuit une dizaine de personnes impliquées dans cette affaire, parmi lesquelles : deux civils comme principaux auteurs, deux autres civils comme complices et quatre policiers considérés également comme complices mais poursuivis pour évasion des détenus et abandon de poste. Pour ce cas précis, le dossier est déjà pris en délibéré, il  y a de cela plus d’une semaine, et le verdict est attendu impatiemment.

Vue du point de presse des ONGDH du Kasaï Central. Ph. Tiers

Nos Organisations constatent que plus de 10 audiences ont déjà eu lieu depuis l’ouverture de ce procès et que sur base de l’observation, elles soulèvent quelques points qui méritent d’être éclairés afin d’éviter la compromission dans le verdict et/ou la décision finale. Il s’agit :

Primo : Le juge se montre plus attentif et répond le plus souvent favorable aux demandes du ministère public sous couvert de sa souveraineté, s’en passent de certain principe d’ordre publique de procédure.

Secundo : Le Ministère public qui est partie au procès et qui se dit être le représentant de la société dont fait partie même les prévenus, devait d’abord commencer à instruire à charge et à décharge comme le veut la loi dans son cabinet, mais cela ne pas constater dans tous ses PV qui du reste est totalement rejeté par les prévenus.

Tertio : Les prévenus trainés en justice ne font aucun effort pour faire éclater la vérité, mais plutôt usent essentiellement de leur droit pour tout nier avec une attitude révoltante comme si le sort qui leur attend n’était rien et que le procès n’était qu’une formalité.

Face à cette constatation, nos Organisations qui surveillent étroitement l’évolution de ce procès formulent au Tribunal les recommandations suivantes :

  • D’être réellement l’église au milieu du village, pour une justice distributive. Car, le procès doit revêtir un caractère correctif et pédagogique en vertu du principe de la légalité de délit et de peine ;
  • De tenir compte des requêtes de toutes les parties, d’en examiner la légalité d’une manière juste selon l’esprit du législateur en vertu du principe de la garantie du droit de la défense.

 Pour les ONG de Droit de l’Homme ;

  1. ARAL : Arche D’Alliance, Me Jasmine KATSHUNGA
  2. ACDHO : Association Congolaise de Droit de l’Homme, Mr Arthur PADINGANYI
  3. COJESKI : Collectif de jeune solidaire de Kinshasa (bureau de Kananga, Mr Tridon NTUMBA
  4. TDH : Travail de Droit de l’Homme. Me Aaron TSHIPAMBA
  5. LIZADEEL : Ligue de la zone africaine pour la défense de Droit de l’enfant et de l’élève, Mr Innocent MBUMBA
  6. REFEDEF : Réseau de Femme pour la protection de Droit de l’Enfant et de la Femme, Mm Thérèse MBELU
  7. RPDDH : Réseau de Protection de Défenseur de Droit de l’Homme, Me Jean MALHIS LUNGALA
  8. RJMP : Réseau jeune dans le monde pour la paix, Mr Edel Martin KABUTAKAPUA
  9. OCDH : Observatoire congolais pour le Droit de l’Homme, Me Hubert NGULADJOKO
  10. MDI : Mouvement pour le développement intégral, Mm Rose OKITO.

A télécharger : Communiqué de presse conjoint des ONGDH du Kasaï Central sur le Procès assassinat des Experts de l’ONU – 14 Juillet 2017

A lire aussi

Publié le : 3 August,16 à 20 h 05 min

RDC : ACAJ appelle à plus d’espace des libertés publiques et à la fin de l’instrumentalisation de la Justice

CONTACTEZ-NOUS

Courriel: sautiyacongo@gmail.com
Skype: sautiyacongo
Facebook: Sautiyacongo
Twitter: Sautiyacongo







Sauti ya Congo | Design By Le mak | Instagram