Mise à jour le 14 October,20 à 16 h 18 min
Sauti Ya Congo > Non classé > Pas de levée de sanctions ciblées contre les hauts responsables Congolais impliqués dans les violations graves des droits humains sans garantie de justice [Communiqué conjoint]

RDC : Dénonciation de la tentative d’arrestation arbitraire d’Edouard Diyi par les FARDC à Kananga

Publié le : 29 August,17 à 14 h 23 min

Kananga, le 29 Août 2017 – Le Journaliste Edouard Diyi Tshitenge, Directeur de la Radio Kasaï Horizons s’est réfugié depuis l’après-midi du lundi 28 Août 2017 au siège de la Mission Onusienne à Kananga au Kasaï Central. Il a été pourchassé par le Commandant du secteur opérationnel des FARDC, Général Marcellin Assoumani Issa Kumba pour avoir tenté d’animer une conférence de restitution du Colloque de Paris qui a donné naissance au « Manifeste du Citoyen Congolais ». Des activistes locaux ont condamnés cette tentative d’arrestation arbitraire et l’interdiction illégale d’une activité citoyenne.

Selon des témoins, le Général Assoumani est arrivé dans la salle paroissiale Saint Marc de Kananga qui se remplissait déjà des invités. Sur place, il s’est entretenu avec le Journaliste Edouard Diyi qui lui a expliqué le sens de cette activité visant la présentation du « Manifeste du Citoyen Congolais » aux participants.

C’est alors que le Commandant FARDC du secteur opérationnel de Kananga a ordonné l’interdiction de ladite conférence évoquant se caractère subversif et la fragilité de la situation sécuritaire dans cette partie du pays.

Les participants qui ont été contraints à vider le lieu ont suivi le journaliste qui s’est permis de leur distribuer le « Manifeste du Citoyen Congolais ». Cet acte, à en croire des témoins, a irrité le Général qui a instruit ses militaires à procéder à l’arrestation immédiate d’Edouard Diyi. Si ce dernier a réussi à se réfugier dans l’enclos de la Monusco, les FARDC qui l’ont pourchassé avec en tête leur Général se sont livrés à une altercation avec les forces onusiennes d’autant plus qu’ils voulaient y pénétrer pour arrêter le Journaliste.

« Je vais demander des excuses aux éléments de la Monusco. […] Je leur ai dit qu’il (Edouard Diyi) ne sorte pas de là jusqu’à ce que nous ayons parlé avec leurs responsables. Il ne s’agit nullement d’une violation… », a déclaré le Général Assumani dans un discours improvisé devant la Monusco bondé du monde.

Des Organisations de la Société Civile ont condamné cette interdiction illégale d’une activité citoyenne et la tentative d’arrestation arbitraire d’Edouard Diyi ainsi que la tentative de violation du siège de la Monusco. Certaines voix exigent même l’interpellation de cet officier militaire et une sanction exemplaire à son égard pour des faits avérés.

SYC

A lire aussi

Publié le : 6 June,17 à 12 h 25 min

RDC : Traitement dégradant, torture et mort d’un civil au cachot des FARDC à Pinga, le CJDH exige une enquête immédiate

Publié le : 29 March,16 à 22 h 16 min

RDC : Sécurisation de la route Goma – Butembo, l’ACAJ préconise des mesures

CONTACTEZ-NOUS

Courriel: sautiyacongo@gmail.com
Skype: sautiyacongo
Facebook: Sautiyacongo
Twitter: Sautiyacongo







Sauti ya Congo | Design By Le mak | Instagram