Newsletters | Instagram | Dernière mise à jour le 21/05/2019
Logo sauti ya congo

RDC : Après la capture du Chef Mai-Mai «Corps du Christ» à Butembo, le GADHOP plaide pour la neutralisation des groupes armés actifs

Publié le : 24 February, 2017 à 19 h 01 min

(Butembo le 21 Février 2017) – Le Réseau GADHOP salue l’arrestation de Monsieur David Maranata à Butembo. Ce chef Mai-Mai du mouvement « Corps du Christ » a été appréhendé par les services de sécurité le mardi 7 février 2017 à 20 heures en ville de Butembo en compagnie de ses trois acolytes dont l’un se nomme Mugheni. Selon des sources de l’ONG, David Maranata venait de faire alliance avec Bwambale Kakolele récemment autoproclamé aussi chef du « Corps du Christ » et pourtant connu comme général des Forces Armés de la République Démocratiques du Congo.

« Le GADHOP prend acte de la déclaration du Gouverneur de la province du Nord-Kivu, Julien Paluku qui s’est félicité de cette arrestation, estimant qu’elle devrait dissuader les agissements de ce mouvement et permettre aux autorités de recueillir les renseignements nécessaires sur la filière et les sources de financement de Mai-Mai Corps du Christ. Le GADHOP émet le souhait de voir les autres chefs de ce mouvement être arrêtés et déférés tous devant la justice afin de répondre de leurs actes », rapporte le communiqué officiel.

 Face à cette situation déplorable, le GADHOP recommande :

Aux autorités de sécurité, de renforcer les recherches pour démanteler tous les réseaux des groupes armés cachés et de les mettre à la disposition de la justice.

Aux autorités judiciaires (civiles et militaires), de rendre justice à chacun selon ses fautes et de diligenter une enquête urgente sur la mort de ces victimes de la roquette du Complexe Scolaire Mwamba afin de connaître la vraie identité des auteurs du crime, de les juger et les sanctionner ;

A la population des territoires de Beni et Lubero, de rester vigilante et d’alerter tout mouvement suspect sur des personnes alliées au Corps du Christ

Pour rappel, des accrochages entre FARDC face à ces miliciens Mai Mai « Corps du Christ » ont été à la base d’importants dégâts humains et matériels à Butembo. Le GADHOP avait en son temps déploré la mort de quatre personnes dont deux enseignants et leurs deux élèves filles survenue le samedi 15 octobre 2016 au Quartier Mutiri. Il s’agit notamment de : KAMBALE SIWAKO (38 ans), Katembo KAGHOMA Achilles (49 ans), KAVIRA VUSOKE Germaine (15 ans), KAVIRA TASI Lucie (18 ans).

Dans la foulée, deux autres enseignants et huit élèves ont été blessés à la suite d’’une roquette qui a fini sa course sur le Complexe Scolaire Mwamba en Commune Bulengera.

SYC

Articles Récents