Mise à jour le 18 October,19 à 9 h 27 min
Sauti Ya Congo > Nos actualités > Le CNRJ-RDC appelle les autorités tant civiles que militaires à traduire en justice les éléments militaires FARDC qui se sont ingérés dans le déguerpissent

RDC : Appel à la sécurisation de la population en proie aux tueries, attaques et vols armés à Uvira!

Publié le : 9 June,17 à 1 h 17 min

Femme et Enfant en Détresse (SOS FED) dénonce la recrudescence de l’insécurité dans la cité d’Uvira, province du Sud-Kivu et déplore plusieurs cas de tueries, d’attaques et vols armés perpétrés par des groupes armés documentés en l’espace de trois semaines. Cette ONG des Droits Humains interpelle la conscience des autorités politico-administratives et militaires afin de prendre leurs responsabilités en mains aux fins de sauver les vies humaines.

Depuis le début du mois d’Avril jusqu’à ce jour, la cité d’Uvira est devenu le terrain d’attaques et de tueries des populations civiles où des cas de violations sont enregistrés au quotidien.

Cependant, il a été signalé par les humanitaires de sous cluster protection, la société civile et certaines autorités en place, « en trois semaines, environs 10 cas de tueries, attaques et vols à main armés ont été enregistrés dans la cité d’Uvira dont les auteurs sont les hommes en uniforme non autrement identifiés. 

    • Dans la nuit du 13 au 14 avril 2017, aux environs 23 heures, le docteur et pasteur GILDO BYAMUNGU Magaju médecin directeur de l’hôpital général de Kasenga Uvira de 8é CEPAC, a été visité et tué chez lui à la maison par les hommes armés en uniforme ; La victime a reçu trois balles au niveau de ventre et la main gauche.
    • Dans le même mois, Mr Tonto Kaonga Chauffeur de l’Agence OKAPI Original a été victime d’une attaque des hommes en uniforme non autrement identifiés dans le village Rushima/Pleine de la Ruzizi ; la victime été gravement blessé et acheminé à Bukavu par la CICR pour les soins appropriés.
    • La COOPEC-Kalundu était visité et pillée d’une sommes importante par les malfrats non autrement identifiés ;
    • Il y avait la justice populaire suivi de mort d’un malfrat voleur a main armé dans le quartier de Kiyaya, dans le mois du Mai village de Kabimba groupement de Kakungwe affrontement entre un groupe de malfrats qui venait rançonné et pillé les paisibles commerçants de freinte en cours de route et les Militaires de FARDC ou un commerçant Mr Tawa trouvera sa mort.

Cette situation précaire a évolué pendant que les services de sécurité qui n’ont pas été suffisamment réactifs.

Recommandations :

  • Aux autorités civiles et militaires opérant dans cette zone de mettre en place de nouveaux mécanismes de protection pour bien sécuriser la population et déstabiliser ces groupes armés qui continuent à troubler la sécurité dans les milieux ;
  • À la communauté internationale et la MONUSCO de collaborer étroitement avec les services de l’ordre et autres aux fins d’assurer une bonne protection de la population ;
  • À la population de collaborer avec les instances sécuritaires à tout le niveau et de continuer à dénoncer les lieux où ses caches ces assaillants pour sa propre protection ;
  • Aux ONGs de mener des actions d’enquêtes, plaidoyer et de sensibilisation communautaire pour contribuer tous à la recherche d’une paix durable dans notre région et celle du grand lacs.

SYC

A lire aussi

Publié le : 25 August,14 à 20 h 34 min

L’ASADHO exige la libération de tous les bénéficiaires de la loi d’amnistie

Publié le : 12 March,19 à 13 h 14 min

Libération des prisonniers politiques : le délai de dix jours annoncé par Félix Tshisekedi expire ce mardi

Publié le : 14 May,16 à 13 h 07 min

RDC : Insécurité, l’ONG Mercy Corps suspend ses activités dans 5 localités de Rutshuru

CONTACTEZ-NOUS

Courriel: sautiyacongo@gmail.com
Skype: sautiyacongo
Facebook: Sautiyacongo
Twitter: Sautiyacongo







Sauti ya Congo | Design By Le mak | Instagram