Mise à jour le 13 September,19 à 14 h 14 min
Sauti Ya Congo > Nos actualités > Ituri: la RN4 devenue impraticable, plus de 800 véhicules bloqués entre Mambasa et Kisangani

RDC : 75 cas des kidnappings recensés dans le Grand Nord Kivu, le GADHOP alerte !

Publié le : 14 December,15 à 16 h 57 min

Au total, 75 cas soit une moyenne de 3,26 cas chaque mois pour le 23 mois de janvier 2014 à novembre 2015, ont été documentés et leur coût en termes de rançon est estimé à 324 250 USD, montant représentant plus de la moitié du budget de la Province du Nord Kivu, revèle le Groupe d’Associations de Défense des Droits de l’Homme et de la Paix, GADHOP en sigle.  

Dans un communiqué officiel publié le 10 décembre 2015 en marge du 67ème anniversaire de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, ce réseau d’une dizaine d’Associations tire la sonnette d’alarme sur cette forme des violations des droits humains devenues récurrentes dans le Grand Nord – Kivu et ses environs et dénonce fermement ces kidnappings et enlèvements qui appauvrissent des familles entières.

Pour les quelques cas où les services de sécurité ont fait preuve de dynamisme en mettant la main sur les auteurs ou de mener des enquêtes sérieuses, des procès tenus par la justice et leurs condamnations n’ont pas permis d’endiguer ce phénomène qui ne cesse de prendre de l’ampleur.

« Pour le moment, la population vit dans la psychose totale et la récurrence des cas de kidnappings dans la zone vient de faire perdre à l’économie locale une somme nom négligeable, selon les chiffres livrés par certaines familles des victimes car d’autres craignent d’en parler pour éviter des représailles des bourreaux », indique le rapport de GADHOP.

Des habitants craignent se rendre dans les champs et effectuer librement leurs activités commerciales. D’autres axes qui approvisionnaient des grands centres commerciaux ont carrément connu une faillite notable. Selon GADHOP, « voyager entre Goma-Butembo-Butembo-Beni-Beni-Kisangani, il faut avoir un cœur dur et s’attendre à tout, viol, pillage, kidnapping, enlèvement et même à la mort ».

Les zones les plus dangereuses sont le périmètre Kanyabayonga-Kiwanza dans le Parc National des Virunga vers Goma, l’axe Miriki- Buleusa entre le Sud-Ouest du Territoire de Lubero et le Nord-Est de Walikale en ce qui est de la partie Sud. Vers le Nord, les périmètres Beni-Luna via Oicha et Eringeti, Mbau-Kamango sont des véritables mouroirs.

Ainsi, le GADHOP recommande à l’Etat congolais de prendre au sérieux la menace en prenant des dispositions nécessaires pour la combattre et en déployant dans les zones les plus touchées, une section spéciale au sein des services de sécurité chargée de lutter contre les kidnappings et les enlèvements.

Il l’encourage à poursuivre et/ou à entamer des enquêtes sur les cas dont la population est restée sans suite ; et surtout de communiquer les conclusions et l’évolution des enquêtes amorcées en vue de dégager les responsabilités des uns et des autres. Aussi, faudrait-il prendre en charge et accompagner les familles des victimes dont on n’a plus de suite sur les personnes enlevées.

A la population de collaborer avec les services de sécurité et partager les informations nécessaires en cas de kidnapping et enlèvement. Elle se doit également de dénoncer tous les réseaux impliqués dans ces actes de violations des droits humains.

A coté de ces enlèvements et kidnappings, le GADHOP précise qu’il ne cesse de recevoir des alertes de cas de non paix et des violations des droits humains dans le Nord – Kivu qui lui sont rapportés à grande échelle ces derniers temps.

Ce réseau dit « attendre des signaux forts de la part des autorités pour rassurer à la population la sécurité et la tranquillité dont elle droit tel que garanti par la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, la Charte Africaine des Droits des Peuples, la Constitution de la RDC ainsi que d’autres instruments légaux en validité dans notre pays ».

SYC

Tags : , , , ,

A lire aussi

Publié le : 18 May,18 à 19 h 42 min

RDC : la fragmentation de la violence exige une assistance humanitaire renforcée (CICR)

Publié le : 28 August,17 à 15 h 31 min

RDC : NODRI alerte sur la situation préoccupante occasionnée par la présence des réfugiés centrafricains au Nord et Sud Ubangi

Publié le : 18 February,19 à 15 h 30 min

Youssoupha : « tant qu’il n’y a pas le sentiment de justice, on ne peut pas avoir la paix en RDC »

CONTACTEZ-NOUS

Courriel: sautiyacongo@gmail.com
Skype: sautiyacongo
Facebook: Sautiyacongo
Twitter: Sautiyacongo







Sauti ya Congo | Design By Le mak | Instagram