Mise à jour le 19 August,19 à 16 h 34 min

RDC : 43 ONG s’opposent au recours à la peine de mort préconisé par Julien Paluku au Nord – Kivu

Publié le : 16 September,16 à 10 h 51 min

(Goma, le 15 septembre 2016) – Dans un communiqué officiel, la Synergie Tutetee Haki Zetu invite le Parlement et le Gouvernement de la République Démocratique du Congo à déconsidérer le contenu du Communiqué de presse de l’Honorable Julien PALUKU KAHONGYA sans numéro de référence, signature et sceau du 13 Septembre 2016 portant suspension pour une durée de deux ans du moratoire à l’exécution de la peine de mort le temps que les services de défense et sécurité maitrisent la situation sécuritaire.

La Synergie Tutee Haki Zetu affirme son total désaccord avec le contenu entier du document cité supra et rappel les prescrits de l’article 3 Déclaration Universelle des Droits de l’Homme stipulant « Tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne » renforcé par  l’article 16  de la Constitution de la République Démocratique du Congo à ses alinéas 1 et 2 stipulant « La personne humaine est sacrée. L’Etat a l’obligation de la respecter et de la protéger. Toute personne a droit à la vie, à l’intégrité physique ainsi qu’au libre développement de sa personnalité dans le respect de la loi, de l’ordre public, du droit d’autrui et des bonnes mœurs ».

La Synergie présente succinctement son analyse de la manière dont voici :

Au deuxième point de son communiqué , le Gouverneur  s’est dit profondément préoccupé par la recrudescence de la criminalité et la persistance de l’insécurité provoquées et aggravées, entre autres, par le défaut d’exécution de la peine de mort à l’endroit des auteurs matériels et intellectuels de ces actes ignobles dont les décisions sont devenues irrévocables en ignorant que la criminalité et l’insécurité multiforme et généralisée auxquelles fait face la RDC en général et la Province du Nord-Kivu en particulier sont liées entre autres à :

  • L’absence de l’autorité de l’Etat qui se traduit par le manque d’une politique cohérente de sécurité et de défense qui fragilise la Police, l’armée et autres service de sécurité ;

  • Entretient des milices et groupes armés par certaines autorités politico-administratives et opérateurs économiques bien connus, identifiés et protégés par le pouvoir dont Monsieur Julien PALUKU fait partie ;

  • Prolifération des armes légères et des petits calibres due à la porosité et perméabilité des frontières ;

  • Non-respect des accords et engagements politiques sélectifs pris par l’Etat Congolaise avec les acteurs armés et non armés internes et internationaux ;

  • Gestion irrationnelle des troupes combattantes loyalistes qui se caractérise par le non-respect des mutations par le fait que certains militaires et policiers se considèrent comme garant de la sécurité de leurs familles, fortunes et collines depuis le processus de brassage et sous l’entêtement de certains dignitaires du pouvoir en place en RDC ;

  • Le maintien du système des quotas dans la désignation des animateurs au sein de l’Administration publique, les entreprises étatiques, l’armée, la Police et les services de sécurité et d’intelligence.

S’agissant de l’administration de la justice, la Synergie est convaincue que celle-ci fonctionne à double vitesse compte tenu de la manière de désignation des animateurs et agents au sein des différentes juridictions par la haute hiérarchie judiciaire avec comme conséquence l’inféodation totale de la justice au pouvoir exécutif.

Pour ce qui est de la situation carcérale, la Synergie note que toutes les prisons existant au Nord-Kivu remonte de l’époque coloniale et même celle qui seraient réhabilitées ou construites, les sont à grande partie par les partenaires internationaux. Il sied de signaler que la promiscuité dans les milieux carcéraux est  liée à la présence en prison de plus de 70 % des présumés auteurs d’infractions n’ayant jamais rencontré leurs juges naturels.

« Pendant le Gouvernement a démissionné de sa mission régalienne de protéger, nourrir et soigner les prisonniers, causent des évasions massives, l’Honorable Julien PALUKU KAHONGYA s’évertue à opter pour leur mort. La Synergie regrette que l’Honorable Julien PALUKU KAHONGYA piétine les actes d’amnisties et Grâces présidentielles posés par les institutions de la République Démocratique du Congo en les qualifiant d’expériences infructueuses alors qu’il était parmi ceux- là qui conduisaient les différentes délégations de la partie Gouvernementale dans les différentes négociations ayant engendré les accords conduisant aux amnisties et Grâces présidentielles », indique le communiqué.

La Synergie peine à expliquer comment depuis un certain temps l’Honorable Julien PALUKU KAHONGYA pourrait se révéler comme l’homme d’annonce des décisions suicidaires dans un Etat de Droit à l’instar de la République Démocratique du Congo. Cependant, elle affirme son adhésion et attachement total aux textes internationaux ratifiés et soutenus par la République Démocratique du Congo et reste accroché à la Constitution du 18 Février 2006 et autres lois du pays prônant la sacralité de la vie humaine.

Tout en compatissant avec toutes les victimes qui surgiraient de suite de la barbarie politicienne énoncée dans le Communique de presse décrié dans le présent document, la Synergie Tutetee Haki Zetu recommande :

Au Chef de l’Etat, Parlement et au Gouvernement de la République Démocratique du Congo de :

  • Ne pas tenir compte du contenu du Communiqué de presse du 13 Septembre 2016 de l’Honorable Julien PALUKU KAHONGYA, sous peine de haute trahison ;
  • Ouvrir des sanctions administratives à l’égard de l’Honorable Julien PALUKU KAHONGYA actuel Gouverneur de la Province du Nord-Kivu.

A l’Assemblée Provinciale du Nord-Kivu de :

  • Interpeller le Gouverneur de Province du Nord-Kivu pour expliquer comment la culture mort serrait la solution ultime pour mettre fin à l’insécurité en RDC en général et en Province du Nord-Kivu en particulier ; 

A la population civile de :

  • Ne pas céder à l’invitation à la culture de la mort prônée par le Communiqué de presse de l’Honorable Julien PALUKU KAHONGYA.

SYC

A lire aussi
CONTACTEZ-NOUS

Courriel: sautiyacongo@gmail.com
Skype: sautiyacongo
Facebook: Sautiyacongo
Twitter: Sautiyacongo







Sauti ya Congo | Design By Le mak | Instagram