Newsletters | Instagram | Dernière mise à jour le 23/07/2019
Logo sauti ya congo

Massacre de Yumbi : conséquence d’un redécoupage territorial non préparé ?

Publié le : 29 January, 2019 à 14 h 23 min

Au mois de décembre dernier, des conflits intercommunautaires ont eu lieu à Yumbi dans la province de Maïndombe. D’après un communiqué de l’ONU, plusieurs centaines de morts ont été enregistrées à la suite de ce qui s’apparente à des opérations planifiées de tueries de masses entre les communautés Banunu et Batende. Quelle peut être la cause de cette terrible situation ?

La province de Maïndombe est issue du démembrement de l’ancienne province du Bandundu. Dans mon esprit, c’était l’une des rares provinces d’où ne pouvaient en aucun cas venir d’aussi terribles nouvelles que des affrontements intercommunautaires meurtriers. D’après le blogueur Aimé Kazika, que j’ai interrogé, le Maïndombe est une province qui était largement acquise à l’opposition, malgré le fait que son gouverneur, Gentiny Ngobila, était soutenu par le pouvoir de Kinshasa. En outre, deux ethnies de cette province, les Banunu et les Batende, ont toujours eu à se disputer le pouvoir coutumier au fil du temps.

« Je pense que l’Etat et les organisations de la société civile auraient dû prêter attention aux prémices de ces affrontements intercommunautaires dont la lutte de pouvoir entre les ethnies Banunu et Batende », affirme Aimé Kazika. De son point de vue, on a toujours cru que toutes les régions de l’ancien Bandundu sont paisibles et on a négligé de mener des actions de pacification préventive.

Cliquez ici pour continuer

Articles Récents